Les librairies bruxelloises, un secteur en difficulté

Le secteur bruxellois de la librairie est en difficulté
Le secteur bruxellois de la librairie est en difficulté - © RTBF

La Foire du Livre de Bruxelles est l'occasion de s'intéresser d'un peu plus près à la santé des libraires bruxellois. Un métier qui n'est pas facile dans un secteur en pleine mutation.

En 2012 en Belgique, la vente de livres a connu une baisse assez importante et bien sûr Bruxelles n'a pas été épargnée. Les gens consomment moins, crise oblige, et les habitudes de lecture ont évolué.

L'achat sur Internet, via des librairies en ligne, séduit de plus en plus de personnes par la facilité offerte. Beaucoup de ces sites offrent en sus des livraisons gratuites et souvent des prix défiant toute concurrence.

L'arrivée des livres numériques a aussi un impact. Pour Houcine, libraire à Bruxelles, le numérique a clairement ravi des lecteurs aux libraires: "le lecteur spontané qui entre dans une librairie pour acheter un livre, pour découvrir, est en voie de disparition".

Houcine a vu disparaître plusieurs librairies ces dernières années dans le quartier où il est établi, à la rue du Midi, dans le centre ville. Des libraires qui ont du mettre la clé sous la porte faute de clientèle. Mais il en est certain, il y aura toujours un public pour certaines librairies : "Il y aura toujours des amateurs de beaux livres, toujours des amateurs de vieux livres, de BD,... Mais il faut vraiment se spécialiser. Occuper des niches".

Quant au secteur de la bande dessinée, malgré une diminution des achats effectués par une clientèle régulière, le manque à gagner est en partie compensé par un plus grand afflux de touristes à Bruxelles. Ces dernières années, notamment grâce à l'adaptation cinématographique des Schtroumpfs ou encore de Tintin, le patrimoine belge de la BD a été redécouvert par énormément de touristes qui, de passage à Bruxelles, s'offrent l'un ou l'autre souvenir lié à ces héros bien belges.

Aujourd'hui, le défi pour les libraires est de dynamiser l'offre, notamment en organisant des rencontres ou encore en soignant leur accueil ou leur service.

Sarah Hammo avec Alba Salto

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK