Les kayaks toujours interdits sur l’Ourthe, la Lesse et l’Amblève

Ce vendredi, des experts de la Région wallonne se sont rendus à La Roche-en-Ardenne pour évaluer la situation sur l’Ourthe où la pratique du kayak est toujours interdite. Pour Sandrine Lamotte du DNF (Département de la Nature et des Forêts), plusieurs problèmes se posent encore actuellement : " L’eau est toujours trouble et vu ce manque de visibilité, les kayakistes pourraient se blesser en heurtant un objet immergé. Suite aux inondations, des produits se sont aussi déversés dans la rivière et certains peuvent potentiellement être toxiques, ce qui peut aussi représenter un danger. " La stabilité des berges est également pointée du doigt tout comme le débit encore élevé suite aux récentes averses.

De leur côté, les loueurs de kayaks déjà très impactés par la crise du Covid s’impatientent et estiment que les risques sont limités. Pour Manu Goldschimdt le cogérant d’Ardenne-Aventures, les conditions sont même favorables : " Sur le tronçon entre Nisramont et Maboge, le débit maximum autorisé est de 31 m3 par seconde. On est à 10 m3 pour l’instant. Les conditions sont clairement optimales et on ne comprend pas. On voudrait des réponses. "

Les conclusions du rapport des experts du DNF ne devraient pas être dévoilées avant lundi. Les locations ne pourront donc pas reprendre ce week-end sur l’Ourthe. La Lesse et l’Amblève sont également concernées par cette interdiction. En revanche, la pratique du kayak est autorisée sur la Semois et le Viroin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK