Les Jardins d'Annevoie retrouvent la sérénité

Le nouveau gestionnaire du site devra beaucoup investir pour rendre leur ancien éclat aux Jardins d'Annevoie
Le nouveau gestionnaire du site devra beaucoup investir pour rendre leur ancien éclat aux Jardins d'Annevoie - © Miguel Discart - Flickr

Est-ce la fin de la saga entre la Région wallonne et Stéphan Jourdain autour des Jardins d’Annevoie ? La collaboration entamée entre les deux parties il y a une quinzaine d’années a été émaillée de nombreuses anicroches liées entre autres à des travaux menés par sans autorisation par l’homme d’affaires. Plus rien n'allait entre les partenaires. Chacun renvoyait la balle à l'autre. Et dans ce conflit, les jardins autrefois si renommés, perdaient leur éclat.

La Région avait obtenu en justice le droit de casser le bail, mais, comme elle n'avait pas la maîtrise de l'ensemble du site, elle a préféré négocier jusqu'aujourd’hui. Et cette fois le dénouement semble proche.

Quel repreneur ? 

Si l’on en croit le communiqué de la Région, le contentieux peut enfin s’apaiser autour d’un protocole d’accord. Il n’attend plus que les trois signatures de Stéphan Jourdain, du gouvernement wallon et du nouvel investisseur qui doit reprendre les Jardins… mais dont le nom n’est toujours pas divulgué.

On sait toutefois que, récemment encore, trois candidats sérieux s’étaient manifestés, tous rompus à l’exploitation de sites touristiques et semblant avoir les reins assez solides pour prendre en mains la gestion des lieux.

Combien ?

On ne dit rien non plus du coût de l’opération. Il est vraisemblable qu’il ne sera pas très important pour la Région wallonne. Mais il en ira sans doute autrement pour le repreneur. Il devra en effet remettre en état des lieux à ce point malmenés par le précédent occupant qu’ils avaient été retirés de la liste du patrimoine exceptionnel de Wallonie. Rien ne dit cependant que ces investissements se feront avec l’appui de subsides régionaux : la dernière expérience a en effet laissé des traces qui mettront du temps à s’estomper.

Quand ?

Le gouvernement wallon fait sa rentrée ce jeudi. Mais il n’abordera le dossier que fin septembre. Si les conditions lui conviennent autant qu’aux autres parties, l’affaire pourrait être rapidement conclue et les Jardins d’Annevoie pourraient entamer leur nouvelle vie sous la responsabilité du nouvel exploitant au printemps prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK