Les grottes de Han et la citadelle de Namur au "Patrimoine préféré des Wallons"

À gauche, la Citadelle de Namur, à droite, les Grottes de Han
4 images
À gauche, la Citadelle de Namur, à droite, les Grottes de Han - © Belga

Le concours "Le Patrimoine préféré des Wallons" a dévoilé jeudi soir ses six lauréats, lors d'une soirée de clôture au château de La Hulpe. La population wallonne avait été invitée à voter en novembre et décembre derniers.

Le lauréat dans la catégorie du "Patrimoine touristique" préféré est le domaine des grottes de Han. Avec ses 14 kilomètres de salles et de galeries découvertes à ce jour, ce réseau souterrain creusé par la Lesse est intégré dans un domaine de 250 hectares qui permet d'observer les animaux en liberté dans un cadre naturel.

La catégorie "Patrimoine naturel" a retenu les Hautes Fagnes, avec leurs paysages de landes et de tourbières. Leur climat froid et très humide favorise une faune et une flore inhabituelles en Belgique, avec pour animal emblématique le coq de Bruyère.

Le château de Vêves, à Houyet, a ravi la majorité des votes dans la catégorie "Patrimoine bâti". Cette forteresse médiévale plantée au sommet d'un éperon rocheux est caractéristique de l'architecture militaire du 14e siècle en Wallonie.

Le "Patrimoine insolite" préféré des Wallons est la citadelle de Namur, l'une des plus vastes d'Europe. Aujourd'hui, le site est aménagé en un vaste parc à vocation touristique et ouvre ses 500 mètres de galeries entièrement restaurées pour une visite immersive, en sons et lumières.

La catégorie "Patrimoine secret" a consacré l'abbaye Notre-Dame du Val-Dieu, à Aubel. Haut lieu du tourisme dans le pays de Herve, cette abbaye reste en partie inaccessible aux touristes.

Enfin, le patrimoine "Espace de vie" préféré des Wallons est le Parc de Mariemont (La Hestre). D'une superficie de 45 hectares et entièrement ceint de murs, ce parc de tradition anglaise a été dessiné par Charles-Henri Petersen en 1822 et abrite en son cœur les collections du musée royal de Mariemont.

Le concours avait été initié par le ministre wallon du Patrimoine René Collin, dans le cadre de l'Année européenne du Patrimoine culturel en 2018.

"Je souhaitais rapprocher les Wallonnes et les Wallons des richesses qui constituent notre héritage collectif. Au travers des 30 lauréats, nous avons eu l'opportunité de redécouvrir des sites connus et quelques fois lever le voile sur des pépites moins connues du grand public", a-t-il commenté.

Les six lauréats bénéficieront d'une campagne de promotion spécifique via l'Agence wallonne du Patrimoine (AWaP) et Wallonie Belgique Tourisme.

Les 30 biens étaient répartis dans six catégories sur base de plus de 500 candidatures transmises essentiellement par le monde associatif ou les pouvoirs locaux. Un jury d'experts était chargé d'établir la liste définitive soumise au vote du public. Ce dernier a pu se prononcer par internet, à l'occasion de six séries de sept jours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK