Les Greeters belges rassemblés pour leur trois ans d'existence

Les Greeters belges rassemblés pour leur trois ans d'existence
Les Greeters belges rassemblés pour leur trois ans d'existence - © Tous droits réservés

Les greeters fêtent leurs trois années d'existence! Hier après-midi, les Greeters étaient tous réunis pour se rencontrer. Les greeters, ce sont des bénévoles qui passent une partie de leur temps libre à faire visiter leur ville aux touristes! Le concept vient des Etats-Unis, et il est apparu à Bruxelles en juillet 2010 et depuis Charleroi, Mons, Namur et Verviers ont suivi le mouvement.

Hier après-midi, les Greeters étaient tous réunis à l'initiative de Emilie Herssens, responsable des Greeters Belgique : "Ils sont en général seuls dans la Ville avec les touristes et c'est l'occasion de fédérer un petit peu et d'échanger aussi sur leurs expériences surtout au niveau des autres villes parce qu'à Bruxelles ça existe depuis trois ans, mais à Namur, Mons, Charleroi, Verviers, c'est plus jeune.  Donc on échange expérience et enthousiasme."

A cette occasion, plusieurs greeters bruxellois racontent les endroits de la ville qu'ils aiment présenter aux touristes : "Tout d’abord, moi j’habite à Ixelles, et je trouve que c’est une belle commune parce qu’il y a une grande diversité.  J'aime les emmener autour des étangs d’Ixelles, mais après aussi à l’abbaye de la Cambre et Matongé, parce que c'est quand même marcher sur un axe, sur une ligne pendant 2 à 3 heures qui est le temps moyen d’une visite." Un autre Greeters jettois : "Mais si vous avez envie d’un village bruxellois, par exemple à Jette c’est encore un village, vous avez le dernier lundi du mois d’août où il y a un marché où vous avez les bestiaux qui sont primés, vous avez les chevaux du labour, les chevaux de trait, c’est exceptionnel de voir ça en ville par exemple." 

Plein de bonnes raisons de devenir Greeters

"J'ai toujours aimé montrer la ville aux amis quand ils venaient, alors si tu peux le faire pour des amis tu peux le faire pour des touristes."    Et cet autre : "Moi j’aime beaucoup le quartier des Marolles. J'y montre la Place du Jeu de Balles, les petites maisons où les anciens Bruxellois vivent encore, les plaques des rues où le nom est inscrit en français, néerlandais, bruxellois, il y a plein de choses dans ce quartier où il y a Toots Thielemans qui y est né."

Actuellement, il y a environ deux cents Greeters en Belgique : cent à Bruxelles et une centaine en Wallonie mais l’association aimerait en trouver beaucoup d’autres...  Si vous souhaitez devenir Greeters ou que vous voulez bénéficier des services d'un greeters... un site internet www.greeters.be

Geoffroy Fabré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK