Les fritkots en peinture

- © RTBF

Les peintures de Gillis Houben s'exposent à la Maison du Folklore et des Traditions à Bruxelles. « L'union fait la frite », du 5 mai au 26 juin.

Friture, baraque à frites, fritkot... Autant de termes pour nommer un certain emblème de la Belgique ! Le peintre bruxellois Gillis Houben rend hommage aux fritkots dans des tableaux à la fois naïfs et réalistes exposés à la Maison du Folklore et des Traditions de Bruxelles. Qu'ils soient situés à la Place de la Chapelle ou à la Barrière de Saint-Gilles, vous reconnaîtrez rapidement ces fritkots devant lesquels vous passez peut-être régulièrement. 

Le fritkot, tout le monde connaît ! C'est le point de rencontre des classes sociales et des générations. Mais aujourd'hui, ces vénérables baraques à frites tendent à disparaître. C'est que la législation impose des normes de plus en plus strictes en la matière. L'exposition pourrait donc s'apparenter à une sorte de « vitrines aux dinosaures ».

Visite guidée de l'artiste en personne !

Pour découvrir ces peintures avec un regard éclairé, rien de tel qu'une visite guidée par l'artiste lui-même. Elle est proposée les vendredi 14 et samedi 15 mai dans le cadre de « Visit », le parcours d'artistes de la Ville de Bruxelles. Pour l'occasion, l'exposition est accessible de 10 à 18h.

« L'union fait la frite », à voir à la Maison du Folklore et des Traditions (19 rue du Chêne, 1000 Bruxelles), du jeudi au dimanche de 13 à 18h, jusqu'au 26 juin. L'entrée est gratuite.

Aurore Salsano

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK