Les familles roms expulsées hier de la Porte d'Anderlecht

Les roms expulsés de la porte d'Anderlecht
Les roms expulsés de la porte d'Anderlecht - © Tous droits réservés

Les familles Roms qui s'abritaient depuis de nombreuses semaines à la Porte d'Anderlecht ont été délogées. Plus précisément, la police a embarqué toutes leurs affaires, mais eux ont préféré rester là. Bernard Devos, le délégué général aux Droits de l'Enfant a assisté hier à la scène.

"Ça faisait plus de deux mois que ces familles étaient là, avec 11 enfants dont des tous petits enfants dans une insécurité incroyable dûe à la circulation autour de l’endroit où ils avaient retrouvé refuge avec une insalubrité incroyable et des conditions de vie vraiment insupportables. Donc un camion est venu embarquer tout ce que ces familles avaient en tant que vêtements, matelas, sacs de couchage, couverture, tout a été embarqué dans un camion et ils se retrouvent sans rien, dehors."

Que va-t-il advenir de ces familles ?

"Ils sont toujours là aujourd’hui, on se pose des questions sur ce qu’on peut faire pour au moins assurer la sécurité de ces enfants, c’est impensable qu’un seul enfant belge subisse un tel sort pendant un jour ou même une nuit, ça fait 2 mois que ça dure les enfants sont là et tout le monde le sait.  Aucun responsable politique concerné ne veut prendre la responsabilité de bouger d’une manière ou d’une autre. Donc, chacun se renvoie la patate chaude, c’est tout à fait insupportable.  Beaucoup de responsables ont une énorme responsabilité concernant ces enfants et ces familles."

Geoffroy Fabré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK