Les étudiants carolos réclament une salle : une solution est sur la table

Il existe une dizaine de cercles à Charleroi où les étudiants cherchent toujours désespérément un local de fête.
2 images
Il existe une dizaine de cercles à Charleroi où les étudiants cherchent toujours désespérément un local de fête. - © Tous droits réservés.

Charleroi a la volonté de devenir "aussi" une ville étudiante. Des initiatives et la volonté politique est là. Mais les étudiants se plaignent actuellement avec un problème très concret. Ils n’ont pas de salle pour organiser leurs activités. En pleine période de baptêmes, ils sortent du bois. "Nous sommes quand même une dizaine de cercles en comptant les cercles non-baptisés", explique Julien Decouvreur, président de baptême de l’IESM. "C’est bien de faire des auditoires, des Hautes Écoles mais il faut également que les étudiants se divertissent".

Cette salle ne servirait pas uniquement de lieu de fête pour Simon Staelens. "L’idée serait d’avoir un local pour y organiser nos guindailles, nos petites soirées, nos soupers ou encore nos expositions".

Une solution trouvée par la province de Hainaut

Nous avons contacté différents acteurs universitaires et supérieurs de la région. Ce qui est clair c'est que les autorités de la Ville de Charleroi n'ont pas trouvé de salle, et donc de solution. Mais oui, la commune veut s’affirmer comme "ville étudiante", nous affirme-t-on.

La solution ? C'est la province de Hainaut qui est en passe de la trouver. "Une salle pourrait être proposée dès la prochaine rentrée académique", nous a confirmé Éric Massin, Député provincial en charge de l'Enseignement supérieur. "La problématique est connue et nous avons le souhait d'y répondre avec une solution concrète. Nous n'avons pas encore toutes les modalités mais ça viendra". 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK