Les étapes clé du piétonnier de Bruxelles, un an après sa création

Les étapes clé du piétonnier de Bruxelles, un an après sa création. Lors de l'été 2015 une bataille géante d'eau y avait été organisée.
Les étapes clé du piétonnier de Bruxelles, un an après sa création. Lors de l'été 2015 une bataille géante d'eau y avait été organisée. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Voici une présentation chronologique d'étapes-clé dans le développement du dossier du piétonnier sur les boulevards du centre de Bruxelles, depuis l'annonce de son élaboration à venir, par le bourgmestre de la Ville Yvan Mayeur à la fin de l'année 2013:

13/12/2013 Le nouveau bourgmestre de la Ville de Bruxelles annonce, à quelques heures de sa prestation de serment, son intention de transformer le centre de Bruxelles et de faire des vraies places à De Brouckère et à la Bourse, reliées entre elles par un piétonnier.

31/01/2014 Le collège socialiste-libéral de la Ville de Bruxelles se met d'accord sur la création d'un piétonnier entre la place De Brouckère et les environs de la rue du Lombard, au-delà de la Bourse.

03/02 Le conseil communal de la Ville soutient unanimement le principe général d'un réaménagement des boulevards du centre sur base d'un piétonnier. L'opposition est sceptique sur divers aspects, notamment en termes de mobilité.

07/11 Le collège des bourgmestre et échevins donne son feu vert à la création de quatre parkings souterrains supplémentaires, à faire construire et exploiter par le privé, parallèlement à la mise en piétonnier des boulevards du centre.

20 millions d'euros en trois ans

17/11 Divers comités d'habitants de commerçants et associations créent la "Plate-forme Pentagone" pour s'opposer à la mise en piétonnier des boulevards du centre telle que proposée.

26/02/2015 Après une forte opposition de comités d'habitants, et d'associations, la majorité renonce à la construction d'un parking à la Place du Jeu de Balles.

20/04/2015 Les autorités de la Ville de Bruxelles et le ministre de la Mobilité Pascal Smet annoncent que la mise en piétonnier des boulevards du centre depuis la Place de Brouckère jusqu'aux abords de la rue du Lombard sera effective à partir du 29 juin.

29/06 Au lendemain d'une journée d'inauguration, la capitale interdit le trafic routier, sur quelques centaines de mètres, dans la partie centrale de l'artère qui parcourt son centre.

28/07 Beliris donne son accord de principe au déblocage d'un budget de 20 millions d'euros en trois ans pour le réaménagement du piétonnier.

11/09 Le gouvernement fédéral donne son feu vert à la passation d'un marché de travaux par adjudication en vue du réaménagement des boulevards du centre.

01/10 L'Hôtel Métropole, installé place De Brouckère, menace la Ville de Bruxelles de lui faire signifier le jugement du tribunal de Première Instance afin de rétablir l'accès direct en voiture à l'établissement. Prix de la menace: 500 000 euros d'astreinte.

14/10 Réunion de la commission de concertation au sujet de la demande de permis d'urbanisme pour l'aménagement physique des boulevards du centre en piétonnier. Il y a peu de remarques sur le remodelage en lui-même de l'artère dont la configuration date des années '70.

+6800 chalands par jour en plus entre octobre 2015 et avril 2016

18/12 Un premier projet de création de 2500 m2 d'espaces commerciaux le long du piétonnier est annoncé d'ici la fin 2017, face au casino de Bruxelles.

11/01/2016 A la suite d'une concertation menée avec les commerçants, la Ville annonce des adaptations au plan de circulation en vigueur depuis la création du piétonnier. Les principaux changements portent sur l'amélioration de l'accès en voiture du quartier Dansaert depuis le Sablon; la mise à double sens du boulevard Lemonnier depuis la Petite ceinture jusqu'à la place Fontainas; la création d'une voie de circulation le long de la Place De Brouckère, depuis la rue Fossé aux Loups vers le boulevard Adolphe Max; et la suppression de celle qui était ouverte de l'autre côté de la place.

11/01 La Région bruxelloise délivre le permis d'urbanisme pour l'aménagement définitif du piétonnier.

26/02 Les gouvernement fédéral et bruxellois tombent d'accord sur l'avenant 2015-2017 de l'accord de coopération Beliris: l'engagement de principe à financer les travaux d'aménagement du piétonnier est coulé dans le béton.

08/03 Les associations de commerçants "Groupement des commerçants du centre-ville" et Bruxelles Port de Mer annoncent le dépôt de requêtes en suspension et en annulation des permis d'urbanisme.

31/05 La Régie communale de la Ville de Bruxelles annonce le début des travaux de rénovation de l'Hôtel café Continental situé en bout de piétonnier.

06/06 Une étude menée Atrium révèle que la rue Neuve connaît une baisse importante de fréquentation commerciale comme le premier tronçon du boulevard Anspach (côté rue Grétry), tout le contraire de la partie du même boulevard située dans les environs de la Bourse (+6800 chalands par jour en plus entre octobre 2015 et avril 2016); idem pour le boulevard Lemonnier (+ 2800 chalands par jour) dans la partie proche de la place Fontainas.

Le périmètre du piétonnier demeurera tel que projeté

06/06 Le Conseil communal de la Ville adopte une convention cadre liant l'agence régionale du commerce Atrium et la Ville.

10-11/06 L'auditeur près le Conseil d'État recommande la suspension du permis d'urbanisme pour les travaux de réaménagement des boulevards du centre en piétonnier, non pour le contenu du permis en lui-même mais pour le mode d'instruction du dossier sur base duquel la Région a été amenée à délivrer le permis.

16/06 La Ville (Yvan Mayeur - PS et Courtois- MR), le président de Beliris, Didier Reynders (MR), et la Région bruxelloise (MM. Vervoort -PS et Smet -sp.a) annoncent que le périmètre du piétonnier demeurera tel que projeté. Quelques changements limités interviennent à ses extrêmes: à la place De Brouckère, une voie réservé aux voitures côté UGC et une voie de service côté Métropole, la place Fontainas pourra être contournée en voiture, une partie de la rue du Midi sera aménagée en zone confort.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK