Les demandes d'aide alimentaire explosent à Bruxelles

L'aide alimentaire est devenue une aide structurelle pour bon nombre de ménages
L'aide alimentaire est devenue une aide structurelle pour bon nombre de ménages - © RTBF - Delphine Hotua (illustration)

Dans certaines communes de la Région bruxelloise, on remarque des façades sur lesquels poussent fruits, légumes et aromates. Derrière ces façades, huit associations du secteur de l'aide alimentaire désirent remettre la problématique sur le devant de la scène. À Bruxelles, les demandes d'aide explosent, mais les moyens pour y répondre sont toujours plus limités.

Aujourd'hui, l'aide alimentaire ne se conçoit plus comme au siècle dernier. Elle est devenue une aide structurelle pour bon nombre de ménages. Dans la capitale, on estime que plus de 50 000 personnes en bénéficient. Parmi celles-ci, des allocataires sociaux, des personnes sans ressources et des sans-papiers. Mais aussi et c'est récent, on y retrouve de plus en plus de travailleurs pauvres.

Sabine Fronville est coordinatrice de l'épicerie sociale Amphora à Molenbeek. Elle témoigne : ''On se retrouve avec une population d’à peu près 5% de personnes qui sont des travailleurs depuis toujours et qui ont entre 35 ans et 50 ans. Aujourd’hui, ces personnes se retrouvent dans des situations où par exemple, un membre de la famille perd son emploi ou il y a une séparation au sein du couple. Cela a pour conséquence que la famille ne sait plus faire face parce que les revenus ne sont tout simplement plus suffisants.’’

Si les demandes explosent, les moyens pour les satisfaire peinent à suivre et les dons sont de moins en moins nombreux.

Charles Lejeune, secrétaire général de la fédération des services sociaux, explique : ''Il faut bien se rendre compte que récolter de l’alimentation aujourd’hui auprès des personnes privées ou des grands magasins de distribution est plus difficile que dans le passé. La crise est là et tout le monde la ressent, les marges sont plus faibles et les ménages sont parfois plus réticents à donner ce qu’ils donnaient il y a quelques années.’’

Et pour ne rien arranger, l'Union européenne compte sabrer dans les subsides qu'elle octroie au secteur. Le programme européen d'aide alimentaire devrait être réduit de 75% dès fin 2013. Pour la Belgique, cela signifie passer de 11 à 2 millions d'euros.

Pierre Vandenbulcke

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK