Les conseils des pompiers de Bruxelles pour que les fêtes restent une fête

"Avec les fêtes de fin d'années, les risquent d'incendie augmentent", avertissent les pompiers de Bruxelles.
"Avec les fêtes de fin d'années, les risquent d'incendie augmentent", avertissent les pompiers de Bruxelles. - © AURORE MESENGE - AFP

À moins de 10 jours de Noël, les pompiers de Bruxelles mettent en garde. La période des fêtes de fin d'année est propice aux incendies domestiques. L'utilisation de bougies, d'appareils à fondue ou de friteuses accroît le risque d’incendie. Sans compter qu'avec un petit verre dans le nez, on est moins vigilant… 

Ah Noël et son ambiance féérique… La maison parée de milles bougies, les guirlandes électriques sur le sapin ou aux fenêtres, le feu de bois qui brûle dans la cheminée ou encore les repas où on se retrouve autour d’une bonne fondue par exemple.

Tous ces éléments qui contribuent à la magie des fêtes sont autant de facteurs à risque comme le soulignent les pompiers de Bruxelles à l’approche des fêtes. "Il faut être vigilant si on utilise des appareils à fondue, surtout ceux qui fonctionnent avec de l’alcool à brûler, insiste Walter Derieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles. Si cela se renverse, ça peut être très grave. Il faut toujours vérifier que le câble est bien sécurisé."

Les bons conseils

Autre risque : le sapin de Noël qui, s’il est assez sec, peut s’enflammer rapidement aussi. "Si vous achetez un sapin, optez plutôt pour un sapin naturel avec des racines que vous pourrez arroser régulièrement, poursuit Walter Derieuw. Le sapin restera bien humide et prendra moins facilement feu."

Il y a aussi les bougies qu’on met partout dans la maison pour décorer. "Avec quelques verres d’alcool, on est peut-être un peu moins prudent que d’habitude. Privilégiez des lampions à LED et vérifiez bien les câbles des guirlandes, conseille l’homme du feu. Éteignez-les quand vous quittez la pièce ou la maison, ne laissez jamais des bougies sans surveillance !"

Pour les fondues, Walter Derieuw propose de privilégier les appareils électriques. "Vérifiez bien que le câble soit bien stabilisé et que personne ne puisse trébucher dessus." Enfin, si vous faites un feu dans la cheminée, n’oubliez pas d’aérer. "Il est important d’avoir une bonne ventilation de la maison pour éviter les intoxications au CO", indique encore le porte-parole des pompiers de Bruxelles.

Détecteur sous le sapin

Walter Derieuw donne encore un dernier conseil en forme de clin d’œil. "Et si vous glissiez un détecteur de fumée sous la sapin ? Avec un détecteur de fumée, vous avez deux fois plus de chances de survivre à un incendie. Ce n’est pas cher et cela sauve des vies", conclut le pompier. Autant de conseils pour que "fêtes de fin d’années" rime avec "sécurité".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK