Les citoyens nivellois invités à interpeller la police via une boîte à idées

Les habitants peuvent identifier des problèmes et suggérer des actions à mener par la police pour y remédier (illustration).
Les habitants peuvent identifier des problèmes et suggérer des actions à mener par la police pour y remédier (illustration). - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

On inverse les rôles dans la zone Nivelles/Genappe : les responsables de la police locale lancent une initiative originale, une boîte à idées. Le principe : les habitants peuvent identifier des problèmes et suggérer des actions à mener par la police pour y remédier.

"Cette petite idée nous permettra d’avoir notre attention attirée sur un problème que nous ne connaissions peut-être pas. Notre intention n’est pas de répondre au citoyen pour qu’il ne regarde que devant son seuil de porte, sur son petit coin de rue. On ne travaille pas sur base d’une pétition pour autant, explique Pascal Neyman, le chef de corps de la zone de police Nivelles Genappe. On s’arrange pour que le citoyen ait au moins discuté avec ses voisins au préalable. La discussion se fait aussi avec les autorités communales parce que la sécurité n’est pas que l’affaire de la police. On essaie d’avoir des gens qui ont réfléchi de façon collective avant de pouvoir aborder le problème."

Une boîte à idées se trouve dans chacun des commissariats de la zone Nivelles/Genappe. Les habitants peuvent aussi envoyer leur réflexion par mail via l’adresse info@votrepolice.be

La boîte à idées a déjà permis de mettre en lumière des problèmes de vitesse sur la chaussée de Braine-le-Comte. Des habitants ont suggéré un contrôle. La police l'a mené. Résultat : 1 conducteur sur 5 était en infraction.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK