Les centres ADEPS vont être rénovés de fond en comble

Le centre ADEPS de Jambes
Le centre ADEPS de Jambes - © RTBF - Bruno Schmitz

Un budget de 76 millions d'euros vient d'être débloqué. Il sera réparti entre sept centres, dont celui de Jambes qui va bénéficier de 14 millions d’euros d’investissement. L’argent va servir à construire une nouvelle patinoire, une nouvelle tribune pour le stade et une nouvelle piste d’athlétisme.

Ces investissements ont déjà été annoncés plusieurs fois. Mais cette fois, le ministre André Antoine vient avec un plan qui a été accepté par le gouvernement wallon. A Jambes, la nouvelle patinoire coûtera 5 millions d'euros. La patinoire est d’abord une infrastructure de loisirs, mais elle est très attendue par les clubs de patinage artistique et de hockey sur glace.

La piste d’athlétisme sera entièrement reconstruite et le couloir indoor sera rénové. Une bonne nouvelle pour le SMAC, le club qui a vu pousser Adrien Deghelt.

Le budget prévoit enfin 5 millions pour rebâtir les tribunes du stade de Jambes où l’UR Namur devrait déposer ses valises en 2013.

L’ensemble de ces travaux ne sera pas terminé avant deux ou trois ans. Et tous les problèmes ne seront pas réglés pour autant. Certains clubs sportifs avaient élu domicile dans l’ancienne patinoire. Ils devront donc chercher ailleurs.

Trois sites sont concernés en Hainaut

Il s’agit de la Ferme du Château à Loverval, le Grand Large (à Péronnes) et la Sapinette à Mons. Ces trois centres englobent à eux seuls près d’un tiers de l’argent débloqué.

Nous sommes partis à la rencontre des dirigeants de la Sapinette. Des dirigeants contents, on l’imagine. Les 11 millions reçus de la Région serviront ici à améliorer les conditions d’entraînement mais aussi le logement. L’accueil et les bâtiments administratifs recevront aussi un coup de jeune, après 40 ans. Notre reportage ci-contre.

A Liège, le complexe sportif du Blanc Gravier reçoit 17 millions

"Celui qui obtient la timbale, c'est Liège Blanc Gravier, avec quelque 17 millions d'euros" a expliqué mardi matin le ministre des Sports André Antoine. "Ces 17 millions vont servir à rénover des bâtiments existants comme les bâtiments administratifs, les bâtiments de restauration ou différents monuments sportifs. Et puis surtout, à avoir une stratégie de développement de l'offre sportive. En cela, j'ai répondu présent à l'appel de l'université qui m'a déposé toute une série de dossiers de construction pour le handball et pour le rugby. Tout cela sera intégré de telle manière que non seulement on assure l'entretien et la rénovation, mais mieux, on étend l'offre sportive par différents investissements essentiels".

François Louis

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK