Les catacombes de Braine-l'Alleud, ce secret connu des fossoyeurs et des défunts

Elles sont mondialement connues à Paris, à Rome mais il y en a aussi de célèbres chez nous, à Laeken par exemple. Les catacombes sont souvent un lieu fascinant ou, pour certains, angoissant. Mais il en existe aussi des plus récentes qui existent pour faciliter la vie des fossoyeurs comme celles de Braine-l'Alleud visitées très rarement par les vivants.

Les familles nettoient les tombes à la surface des douze hectares du cimetière de Foriest ou apportent des fleurs sous la pluie glaciale. Pourtant sous leurs pieds, un dédale de 500 mètres permet d'accéder à tous les défunts: "Ce sont des loges prévues par cercueil. On peut y mettre les familles, il suffit d'avoir la concession sur une certaine largeur pour augmenter le nombre de places", explique Rudy Bouvy, chef d'équipe des cimetières dans la commune.

Plus pratique que romantique ou historique

Un système de galeries, creusées dans les années 60 pour faciliter le travail des fossoyeurs. Joli ou impressionnant comme les catacombes de Paris? Non. Mais extrêmement pratique: "Nous n'avons pas les mêmes problèmes que dans les autres cimetières. Pas d'inondation de caveaux, un accès même après l'inhumation plus aisé. On fait juste descendre les cercueils par des trappes, on les places sur des chariots et ils vont rejoindre leur dernière demeure", décrit Gérard Kegelaert, fossoyeur.

Il reste encore beaucoup de loges disponibles. La crémation est toujours davantage préférée. Rarement ouvertes au public, vous ne verrez peut être jamais ces catacombes de votre vivant.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK