Les canalisations d'eau de Vivaqua ne craignent pas le gel

L’eau risque-t-elle de ne plus arriver jusqu’à nos robinets avec ce temps glacial ? Peut-elle geler dans les conduites ? C’est très peu probable en fait. Pourquoi ? Parce qu’elles sont isolées du froid par le sol et parce que l’eau y circule en permanence.

Enterrée et bien isolée

A Bruxelles, les conduites de Vivaqua, le gestionnaire du réseau, sont enterrées au minimum à 80 centimètres de profondeur. "Pour que le gel arrive jusque-là, il faudrait déjà une très longue période de gel avec des températures aux alentours de moins vingt degrés pendant deux à trois semaines. A ce moment-là on pourrait sentir une légère différence. Mais on n’en est pas là. Moi en tout cas je n’ai jamais vu ça " explique Christophe Dufour, chef de secteur chez Vivaqua.

Mouvement perpétuel

Bien isolée, l’eau ne gèle pas aussi parce qu’elle est perpétuellement en mouvement. "C’est un petit peu comme la mer. S’il y a du mouvement, il n’y a pas de gel. Or à Bruxelles, il y a toujours une demande d’eau, de jour comme de nuit. Il y a des entreprises qui tournent 24 heures sur 24. Donc pour qu’elle gèle, il faudrait vraiment des circonstances exceptionnelles qui ne concernent pas notre Région ".

Compteurs mal isolés

La seule chose qui peut geler et provoquer une coupure d’eau, ce sont les compteurs mal isolés chez les particuliers. "Une simple couverture, quelques journaux suffisent pour s’éviter une mauvaise surprise si votre compteur se trouve dans un endroit très exposé au froid. Et si jamais il est gelé, vous pouvez toujours essayer de le dégeler avec un sèche-cheveux mais surtout rien de plus puissant que cela. Pas de briquet, de chalumeau ou que sais-je". Mais le plus prudent reste d’appeler le gestionnaire de réseau qui sera peut-être amené à remplacer le compteur.

Gare au dégel

Les problèmes liés au gel sont donc relativement limités. C’est au dégel que les choses peuvent se corser. "La terre aura gonflé, le sol va se tasser légèrement et tous les points faibles de certaines conduites pourraient apparaître avec des fuites à la clé. La dernière fois qu’on a connu de gros soucis après un gel très puissant remonte à 2009. Mais depuis, nous avons effectué beaucoup de chantiers, beaucoup de renouvellements de conduites. Donc, il devrait y avoir moins de problèmes cette fois-ci".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK