Les Cadets de l'Ecole du Feu de la Province de Liège montrent leurs compétences

Quatre Cadets de l'Ecole du Feu de la Province de Liège évacuent un mannequin avec une civière de montagne. Une opération qui demande une bonne condition physique. Heureusement, les Cadets qui ont entre 16 et 18 ans sont en pleine forme.
5 images
Quatre Cadets de l'Ecole du Feu de la Province de Liège évacuent un mannequin avec une civière de montagne. Une opération qui demande une bonne condition physique. Heureusement, les Cadets qui ont entre 16 et 18 ans sont en pleine forme. - © Marc Mélon RTBF

 

Les Cadets de l'Ecole du Feu de la Province de Liège ont entre 16 et 18 ans. Parallèlement à leurs études, pendant deux ans, ils découvrent l'univers des sapeurs-pompiers. Etablir une ligne d'attaque pour lutter contre un incendie, cela ne s'improvise pas. "Ce n'est pas évident du tout", explique François Crosset, Cadet. "Il faut faire attention aux raccords, surveiller le niveau du jet, la pression. Nous devons travailler par binôme". Alexandra Yachina-Yakovleva, Cadette, poursuit: "Nous devons tous être bien coordonnés pour ouvrir l'eau au bon moment. Il faut que l'exercice se passe dans les meilleures conditions possibles".

Les multiples facettes

Tous les samedis, durant l'année scolaire, les Cadets sont en formation. En cette fin d'année, ils font la démonstration de leurs compétences. Ils sont capables de faire face à une multitude de situations. Elena Arnoldy, Cadette, explique: "Premièrement, éteindre un feu. Nous apprenons les gestes qui sauvent, à utiliser un défibrillateur. Ce sont des gestes qui peuvent nous servir par exemple sur un terrain de football. Nous apprenons beaucoup de choses très intéressantes, la désincarcération de personnes coincées dans une voiture notamment".

Une expérience qui peut déterminer le choix d'une profession

La réanimation cardio-pulmonaire figure au programme des Cadets de l'Ecole du Feu. Au même titre que les ambulanciers du service 112, ils sont évalués. François Crosset, cadet, est heureux d'avoir choisi cette formation: "Dans le cadre de l'aide médicale urgente, nous apprenons les premiers soins. Cela peut nous être utile dans la vie professionnelle ou dans la vie privée. En ce qui me concerne, c'est grâce à l'Ecole des Cadets que j'ai découvert l'aide médicale urgente. Cela me plaît vraiment et je voudrais devenir infirmier urgentiste".

1.500 jeunes formés en dix ans

En dix ans, l'Ecole du Feu de la Province de Liège a formé les 1500 jeunes. En passant par cette formation, celles et ceux qui se destinent à la fonction de sapeur-pompier se présentent avec un atout en mains. Le Major Christophe Clavier, Directeur-Coordinateur de l'Ecole du Feu explique: "C'est un avantage car le jeune fait cela en plus de son cursus scolaire. C'est une formation qui est exigeante. Elle se déroule le samedi. Le jeune a prouvé sa motivation pendant deux ans en venant chaque semaine s'initier au métier de pompier. Le Cadet a réussi des examens qui correspondent à des cours de sapeurs-pompiers. C'est donc un avantage lorsque l'on se présente à un examen de recrutement. Le Cadet a prouvé qu'il était extrêmement motivé".

Intéressé(e) ?

Des informations peuvent être obtenues auprès de l'Institut Provincial de Formation des Agents des Services de Sécurité et d'Urgence. Cadets de l'Ecole du Feu. Rue Cockerill, 101 à Seraing. Téléphone: 04/237 34 80. http://www.provincedeliege.be/ecoledescadets

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK