Les cadavres des réveillons remplissent les bulles à verre

Les collectes des bulles à verre tournent à plein régime, ces jours-ci. Après les fêtes, les bouteilles de vin et de champagne s'amoncellent et saturent bon nombre de containers. 

Pour les sociétés chargées de vider ces bulles à verre, les quantités à collecter sont environ deux fois plus importantes qu'en temps normal. 

Le cas de l'inBW et de ses sous-traitants

Pour l'inBW (intercommunale du Brabant wallon) et ses sous-traitants, les journées sont bien remplies en ce début d'année. "Sur certains sites de bulles à verre, les quantités de bouteilles vides sont deux fois supérieures à la normale, voire davantage", explique Thomas Trouillet, opérateur de camion-grue, chargé de vider les bulles à verre. "Nos deux camions ont fort à faire, après les réveillons. En Brabant wallon, on compte environ 800 bulles réparties sur 300 sites. Elles sont vraiment bien remplies en ce moment. Il n'est pas rare de trouver des bouteilles de vin et de champagne à côté de bulles saturées, ce qui demande plus de travail."  

Des bulles enterrées et bloquées 

"Sur le territoire de la province, 10 à 12% des bulles sont enterrées", explique Etienne Offergeld, directeur du département déchets à l'InBW. "Ces bulles enfuies dans le sol constituent un avantage urbanistique. Mais en cette période, elles sont trop vite saturées. Des citoyens se contentent alors de déposer des bouteilles sur la plateforme recouvrant ces bulles enterrées. Conséquence: les opérateurs doivent d'abord dégager la plateforme pour débloquer le container et le vider. Puis, il faut récupérer les bouteilles surnuméraires déposées en surface. C'est donc une surcharge de travail pour les ouvriers". Et le directeur d'inviter les citoyens à déposer les bouteilles des réveillons un peu plus tard dans le courant du mois de janvier. Ce qui permettrait d'éviter une sursaturation au début du mois de janvier.

Chaque année, rien qu'en Brabant wallon, 20.000 tonnes de bouteilles en verre sont ainsi collectées et recyclées. Le transport s'effectue en container compartimenté (verres incolores et verres colorés). Les bouteilles sont ensuite transportées à Lodelinsart, pour être nettoyées, broyées, puis recyclées.

Carton plein

Enfin, soulignons aussi que ce début d'année voit également d'importantes quantités de cartons et d'emballages en papier remplir les containers. Des cartons et des papiers qui seront également recyclés.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK