Les bourgmestres de Ganshoren et Woluwe-Saint-Pierre fixés sur leur sort ce lundi

Rien, dans la loi communale, ne prévoit un tel cas de figure comme à Ganshoren.
Rien, dans la loi communale, ne prévoit un tel cas de figure comme à Ganshoren. - © Google Street View

Le collège juridictionnel de la Région bruxelloise doit rendre sa décision au sujet de plaintes pour dépenses électorales excessives. Les communes de Ganshoren et de Woluwe-Saint-Pierre sont concernées. Si le collège rejette les plaintes, ces deux communes vont sans doute enfin pouvoir changer de bourgmestre.

A Woluwe-Saint-Pierre, des candidats de la Liste du bourgmestre Willem Draps ont déposé plainte contre la plupart des ténors des autres listes en compétition, dont le futur bourgmestre cdH, Benoît Cerexhe. Les libéraux reprochent à leurs adversaires de ne pas avoir comptabilisé des publi-reportages parus dans un journal local. Si le collège juridictionnel rejette la plainte, plus rien n'empêchera Benoît Cerexhe d'enfin ceindre l'écharpe de bourgmestre. Même si un appel reste possible devant le Conseil d'Etat.

A Ganshoren, c'est la tête de liste Ecolo-Groen qui soupçonne des candidats du MR d'avoir crevé le plafond des dépenses autorisées. La plainte vise en particulier le candidat bourgmestre Hervé Gillard. Lequel voit aussi sa nomination au poste de bourgmestre contestée.

Pour rappel, il s'est fait présenter par Ecolo et la liste Pro-Ganshoren, avant de conclure un accord de majorité avec le PS. Charles Picqué attend donc la décision du collège juridictionnel avant de trancher.

Selon nos informations, un avis du Conseil d'Etat recommande de nommer Hervé Gillard au mayorat. Rien dans la loi communale ne répond au cas de figure très particulier de Ganshoren. Et ce qui n'est pas expressément interdit est autorisé. 

Philippe Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK