Les bibliothèques publiques vont devoir rembourser des droits d'auteurs

Photo d'illustration
Photo d'illustration - © RTBF Monika Wachter

Les 150 bibliothèques publiques de la Communauté Française vivent des heures difficiles. Le problème tourne autour de la question des droits d'auteurs. Le montant de ces droits va augmenter de 5000 euros par an dans certains cas. Ce sont les bibliothèques qui vont devoir assumer ces augmentations avec des conséquences sur le prix de la location.

La question des droits d’auteur pose un réel problème aux bibliothèques publiques. Des moyens vont devoir être dégagés. La facture est relativement importante et la législation oblige à rembourser les droits d'auteurs des 8 dernières années. "Cette rétroactivité nous obligerait a nous acquitter d’une somme entre 15 000 et 20 000 euros en plus de la somme qu’on leur a payé chaque année depuis 2004", explique Jean-François Vanhaekendover, directeur de la bibliothèque d'Ottignies-Louvain-la-Neuve.

Pour les années à venir, ce seraient quelques 4500 euros à financer tous les douze mois. Pour cette facture, le lecteur sera mis à contribution : le prix de la location va augmenter. "Nous sommes en train de plancher avec le conseil d’administration sur une augmentation de 5 centimes par prêt, ce qui devrait dégager la somme de 4500 euros".

La bibliothèque d'Otttignies-Louvain-la-Neuve n'a pas le choix. En temps qu'ASBL, elle ne reçoit pas d'aide de la commune pour financer ses droits d'auteur.  Elle va devoir couper dans son budget d'achat de nouveaux livres et de matériel informatique.

Catherine Joie

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK