Les avocats solidaires au service des commerçants au bord de la faillite

Le barreau de Charleroi en est conscient : les commerçants et petites entreprises vont connaître très rapidement des difficultés financières aussitôt que les aides gouvernementales liées à la crise sanitaire auront disparu. Alain Fiasse, le bâtonnier de Charleroi parle d’un "tsunami de faillite à venir". Pour éviter cela, il a mobilisé les avocats de la région.

Le nom de l’opération : "les avocats solidaires". Dès à présent, tout indépendant, petit commerçant qui se sent au bord de la faillite peut s’inscrire sur un site afin d’être mis en contact avec un avocat spécialiste. "Vous serez dirigé vers un avocat susceptible de résoudre votre problème, que ce soit en matière de droit de bail, en matière d’insolvabilité. Idem en droit social, si vous avez des difficultés avec votre personnel et que vous n’avez pas de quoi payer les indemnités de licenciement, ou avec votre banquier", explique Alain Fiasse.

La faillite est évitable

Bref, à chaque problème sa solution. Car c’est bien là l’objectif : aider ces commerçants à limiter la casse, et non les accompagner vers une faillite inéluctable. "On s’attend à un nombre très important de faillites", continue Alain Fiasse, "Il faut éviter cela. Et le tribunal de l’entreprise souhaite éviter également ce flux massif de faillites qui serait très néfaste pour le tissu économique de notre région. Cette opération s’adresse donc à ceux qui pensent la faillite inévitable, mais ce n’est pas le cas ! Il y a des procédures de réorganisation judiciaire, notamment, qui ont été assouplies depuis mars 2021. Il ne faut pas partir tête baissée en se disant qu’il n’y a plus rien à faire. Mais il faut agir à temps, avant que les créanciers ne frappent à la porte".

Mais concrètement, que peut faire un avocat ? "Pour les loyers impayés, il peut y avoir une prise de contact avec un propriétaire. Au vu des fermetures obligatoires, le commerçant n’a pas pu ouvrir son commerce et il est normal qu’il ne paît pas le loyer. Mais parfois, il y a des vétos de la part des propriétaires, alors on peut aller chez le juge de paix et obtenir une dispense du paiement de loyer, ou une réduction de loyer, c’est au cas par cas. Ce n’est que lorsque l’on aura eu un contact avec le commerçant que l’on pourra l’aiguiller sur la solution à adopter", détaille le bâtonnier.

A Charleroi et à travers le pays

Chaque barreau a mis en place une opération du même type. En ce qui concerne le barreau de Charleroi, il propose ses services au "grand Charleroi", c’est-à-dire les 29 communes de Charleroi : "Nous allons de Chimay, à Binche en passant par Charleroi bien sûr et les 15 communes".

Au barreau de Charleroi, 40 avocats se sont portés volontaires, et si l’opération est un succès, d’autres avocats devraient rejoindre les rangs. "C’est vraiment un beau geste de solidarité de la part des confrères du barreau de Charleroi".

Pour s'inscrire et bénéficier d’une heure de conseils gratuite, rendez-vous sur le site www.avocats.be.

Faillites des entreprises: JT 27/04/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK