Les animaux du parc de Han-sur-Lesse se reproduisent trop bien

Le 18 mai dernier, cinq louveteaux sont nés à Han-sur-Lesse mais c'est sans doute la dernière fois car l'hiver prochain, les loups seront stérilisés. La meute, qui dispose d'un hectare et demi, risquerait d'être à l'étroit et ce n'est pas facile de trouver des parcs susceptibles d'accueillir les animaux dans de bonnes conditions, souligne Etienne Brunelle, le responsable de la réserve animalière :

"On trouve plus honnête d’expliquer, aux visiteurs, pourquoi ils ne verront peut-être plus de louveteaux ici, plutôt que de les laisser se reproduire et ne pas pouvoir donner des garanties sur leur avenir".

Quelques centaines de mètres plus loin, une maman Lynx allaitent ses trois petits. Ils sont nés il y a quelques jours à peine. Mais cette image-là aussi pourrait bientôt appartenir au passé :

"Pour les lynx c’est encore à l’état de discussion mais je pense que l’on va y venir très vite aussi. Ce n’est pas facile de trouver une famille d’accueil".

Marlène et Willy, les deux ours bruns du parc, ont déjà été stérilisés voici quelques années. Mais à les voir barboter paisiblement dans leur piscine privée, comme un vieux couple de retraités, on ne s'inquiète pas trop pour eux.

Les cinq louveteaux de Han-sur-Lesse, quant à eux, ont trouvé une famille d'accueil...la grande famille du cinéma. Ils ont été engagés par la production du prochain film de Jacques Perrin, réalisateur, entre autre, du Peuple migrateur.

 

François Louis

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK