Certains travailleurs des Papeteries de Genval indemnisés 40 ans après la faillite

C’est une histoire pas banale. 40 ans après la faillite des papeteries de Genval, les travailleurs des anciennes entreprises SA Baladex et Produits Muraux vont enfin être entièrement indemnisés. Cet ancien fleuron de l’industrie du Brabant wallon, créé en 1904 par Auguste Lannoye, a été composé de plusieurs entreprises au cours de son histoire. 

Après des décennies de procédures judiciaires, les deux curatrices de deux anciennes sociétés présentes sur le site vont pouvoir répartir un montant de 3.341.000 euros entre les derniers créanciers et les 285 anciens employés ou leurs héritiers. Un beau cadeau de fin d’année mais surtout un cadeau inespéré pour les familles concernées. Attention, il s'agit uniquement des anciens travailleurs de la SA Baladex et de Produits Muraux. 

40 ans d’attente…

Mais comment expliquer cette interminable attente ? Car entre la faillite en 1981 et le remplacement des deux premiers curateurs en 1988, il y a eu plusieurs procédures judiciaires qui se sont éternisées. Mais celles-ci ont néanmoins permis de récupérer l’argent des travailleurs et d’arbitrer les honoraires des deux premiers curateurs.

Actuellement, la priorité des deux curatrices – en fonction depuis 32 ans – est de retrouver la trace de tous ces travailleurs. "Nous nous retrouvons après 40 ans avec des personnes qui nous ont communiqué des adresses qui datent de 1981. Et donc, il faut absolument actualiser ces coordonnées pour obtenir que les anciens employés ou leurs héritiers se manifestent", explique Frédérique Toussaint curatrice.

"J'arrive en fin de carrière et donc je suis heureuse de pouvoir clôturer ce dossier. J'espère pouvoir rencontrer quelques familles pour les informer de la bonne nouvelle. Si jamais d'anciens travailleurs ou héritiers souhaitent nous joindre pour se manifester ou pour obtenir plus d'informations, ils peuvent nous écrire à cette adresse : f.toussaint@avocat.be".

Pour les deux curatrices qui ont dû gérer ce dossier pendant des décennies, c’est la fin d’une saga qui trouve aujourd’hui une issue heureuse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK