Les agriculteurs doivent attendre le 1er août pour tailler les arbres et les haies

Un agriculteur qui taille une haie ou un arbre entre le 1er avril et le 31 juillet. C'est une situation que vous ne verrez plus. C'est une interdiction de la région wallonne sur recommandations de la Commission européenne. René Collin, le ministre wallon l'Agriculture, veut favoriser la reproduction et la nidification de certains oiseaux. Antoine Dumont, ornithologue à l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique détaille la liste des bénéficiaires: "Des oiseaux du jardin comma la mésange, les fauvettes, la pie grièche, le chardonneret et les linottes. Tous ces oiseaux peuvent, en autres, nicher dans les haies".

Bertrand de Liedekerke a voulu favoriser la biodiversité

En dix ans, à Verlaine, en Hesbaye, Bertrand de Liedekerke a planté sur fonds propres sept kilomètres et demi de haies. L'agriculteur explique sa motivation: "C'est principalement pour favoriser la biodiversité qui avait beaucoup souffert. J'ai voulu recréer un maillage écologique pour favoriser l'hébergement des petits oiseaux, pour avoir des endroits chauds à l'abri du vent pour les oiseaux également. Aussi pour caler les coulées de boues lors des orages. ceux-ci arrivent de plus en plus souvent".

La haie, un endroit aux multiples fonctions

Antoîne Dumont, ornithologue à l'Institut des Sciences naturelles, applaudit la mesure prise par la région wallonne en faveur des oiseaux. Pour lui, les haies ont de multiples caractéristiques: "C'est un endroit pour nicher, c'est un abri, c'est un endroit où il y a un microclimat. C'est aussi un endroit où il y a de la nourriture très abondante dans ce biotope aussi bien pour les granivores et les insectivores. Tous ces oiseaux vont trouver un garde manger dans la haie".

Migrations perturbées à cause de la météo

Cette année, la météo a perturbé les migrations: "Au printemps, les conditions en Méditerranée ont été très mauvaises. La migration a été retardée. On a remarqué cela pour les hirondelles mais aussi sur d'autres espèces qui nichent dans les haies comme le pie grièche et qui va nécessairement commencer à nicher beaucoup plus tard", conclut l'ornithologue.

En cas de danger pour les usagers, la haie sera coupée

A certains endroits, les haies peuvent être des sources de danger comme les carrefours par exemple. Bertrand de Liedekerke précise que "là où ce sera nécessaire, les haies seront taillées pour assurer la sécurité de tous les usagers".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK