L' aéroport de Liège est il au centre de la bataille entre Alibaba et Fedex?

Y a t il une "guerre" entre les Américains de Fedex et les Chinois d'Alibaba, une guerre qui passerait par Paris et Liège? La question se pose en tout cas après un conseil d'administration quelque peu houleux il y a quelques jours.
Selon les sites internet du Soir et de la Libre, les administrateurs représentants le groupe aéroports de Paris bloqueraient le dossier d'arrivée du géant de l' e-commerce chinois à Liège.

Démenti

Le groupe aéroports de Paris, actionnaire à 25% de l'aéroport liégeois, dément tout blocage: "il n'y a pas de refus de notre part. On a juste demandé un approfondissement  de l'étude technique du dossier", commente le groupe parisien, ""il y a 20 ans que nous sommes partenaires de Liège. Il n' ya pas de polémique et ça va très vite se débloquer", ajoute-t-il.

Question de terrains?

Les terrains envisagés par Alibaba, ce sont les 22 hectares que la SOWAER, la société wallonne qui gère les aéroports, doit céder par bail emphytéotique à l'aéroport de Liège. Ce sont des terrains d'extension qui intéressaient également le géant américain Fedex, acteur majeur de l'aéroport liégeois.
Ce jeudi, le conseil d'administration de la SOWAER doit céder ces terrains à l'aéroport de Liège à charge de celui-ci de décider ensuite s'ils iront à Alibaba, à Fedex ou ailleurs. Ceci dit , même s'ils sont attribués au groupe chinois, il reste d'autres possibilités si FEDEX veut s'étendre.

Chez Fedex, on explique "accueillir positivement toute proposition d' investissement de nouveaux acteur sur le site de l'aéroport". On parle de collaboration, de synergie toutefois "on demande à l'aéroport d'envisager d'autres solutions qui permettraient à Fedex de réaliser les développements envisaghés tout en conservant les autres investissements proposés"
Il semblerait, selon certaines sources, que ce problème de terrains ne soit qu'un prétexte pour cacher une guerre commerciale plus profonde.

Pression américaine sur Paris?

Tout est au conditionnel mais, selon certaines sources, Fedex n'approuverait pas du tout l'arrivée d'Alibaba à Bierset. Alibaba, c'est de l'e-commerce mais aux ambitions importantes. Certains s'interrogent sur le risque des Chinois de développer aussi puisqu'ils veulent des terrains ne bord de piste un service fret...et cela c'est le business de Fedex.
Quant on sait que le hub européen de Fedex est à Paris, certains n'hésitent pas à franchir le pas de pressions américaines sur Liège via Paris.
Côté parisien, on dément fermement. Côté liégeois, on ne commente pas des négociations en cours.
Des  deux côtés, on parle de déblocage rapide. Sans casse pour l'emploi existant et à venir? On l'espère nous dit on.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK