Le TTIP, le traité transatlantique, ne passera pas à Watermael-Boitsfort

La maison communale de Watermael-Boitsfort.
La maison communale de Watermael-Boitsfort. - © Google Maps

En tous cas, c’est ce que veut faire comprendre le conseil communal. Une motion contre le TTIP, le partenariat transatlantique de commerce et d'investissement qui est négocié en ce moment entre l'Union européenne et les Etats-Unis. Deux autres traités européens sont aussi visés par ce texte. La motion a rassemblé, au-delà des clivages traditionnels majorité/opposition.

La motion adoptée par le conseil communal de Watermael-Boitsfort émanait de deux élus de l'opposition PS et FDF. Elle était aussi portée par un groupe de citoyens de la commune.

Dans la majorité, le groupe Ecolo a soutenu le texte, comme une partie des élus de GMh. Par contre, le troisième partenaire de la coalition, le MR, s'est abstenu, préférant laisser une chance à la négociation du TTIP.

La motion n'a bien sûr qu'une portée symbolique mais va assez loin dans son opposition. Elle propose ainsi de déclarer Watermael-Boitsfort "commune hors TTIP" si le traité adopté devait confirmer les craintes, et même de le contester en justice si nécessaire.

Signataire du texte, la FDF Sandra Ferretti espère servir de déclencheur. "Nous espérons que cette motion sera prise en exemple. Non pas uniquement par les seuls FDF mais bien par toutes les communes du royaume, voire au-delà…"

Le FDF se reconnaît-il dans cette motion dans les communes qu'il dirige? A Schaerbeek, le conseil communal a refusé d'examiner deux motions sur le TTIP, en vertu de son règlement. A Auderghem, le bourgmestre Christophe Magdalijns dit avoir suivi de nombreux débats sur le sujet. Quant à Olivier Maingain, le président du FDF et bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert, il adhère à la philosophie globale de la motion, sous réserve d'une lecture approfondie.

Philippe Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK