Le travail reprendra lundi chez NLMK Clabecq

Fin de l'impasse - du moins à court terme : les travailleurs de NLMK Clabecq vont reprendre le travail dès lundi.
Fin de l'impasse - du moins à court terme : les travailleurs de NLMK Clabecq vont reprendre le travail dès lundi. - © RTBF

Les travailleurs du département "cisaille", réunis ce vendredi midi en assemblée générale, ont approuvé la proposition qui leur a été soumise ce matin par la direction pour résoudre le problème des congés non-pris. Il s'agit d'une réorganisation au sein du département. "Cette proposition permet d’allier plus de flexibilité pour la prise de congés dans cette zone, tout en restant en ligne avec la politique de coût de la société", indique la direction de NLMK Clabecq dans un communiqué. Concrètement, des ouvriers seront détachés de leur poste vers un autre poste du même département, pour permettre à leurs collègues de prendre leurs jours de congé.

Des engagements de personnel toujours réclamés

Le budget 2019 n'étant toujours pas approuvé, il n'y aura donc pas d'engagements de travailleurs supplémentaires, ce que regrette Matteo Villani, délégué principal FGTB: "Nous voulons vraiment du personnel supplémentaire. En mettant deux hommes de plus par pause, ce qui fait six hommes, ce serait bien. Mais on pourrait déjà se contenter de commencer par trois hommes", précise-t-il. Un préavis de grève sera donc déposé prochainement pour renégocier entre autre de cette question. "Si faut discuter, on discutera. Mais, s'il y a un blocage à un moment donné, il se pourrait qu'il y ait encore des actions à l'avenir", poursuit le délégué. L'outil va être progressivement remis en route ce week-end, les fours seront rallumés, pour que l'usine puisse tourner à plein régime dès lundi 6 heures. 

Rappelons que le mouvement de grogne était parti de la base, lundi: une centaine d'ouvriers, soit environ un travailleur sur quatre, avait alors arrêté le travail.

Archive : JT 06/11/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK