Le trafic ferroviaire perturbé toute la journée suite à l’incendie d’une loge électrique à Bruxelles

C’était la pagaille sur le réseau ferroviaire belge depuis 6h30 ce matin, suite à un incendie en gare de Bruxelles-Nord, qui a créé une paralysie totale pendant près d’1h30 dans la capitale. Les lignes bruxelloises et passant par Bruxelles subissent d’importantes perturbations, notamment du côté de Mons, Charleroi, Namur et Liège.

Selon nos informations, les perturbations se prolongeront tout au long de la journée, jusqu’à l’heure de pointe ce soir.


►►► Le point sur les perturbations attendues durant l'heure de pointe du soir


La circulation des trains a repris progressivement depuis 7h50. La quasi totalité des voies entre Nord et Midi étaient à nouveau en service vers 10 heures, de même que l’intégralité des voies passant par Bruxelles-Nord. Deux voies étaient encore hors d'usage vers 13 heures: l'une en direction de Schaerbeek et l'autre vers Schuman, a indiqué Frédéric Petit, porte-parole d'Infrabel.

Incendie de loges électriques

Vers 6h15 ce mardi matin, un dégagement de fumée a été aperçu le long de la voie 12, à la gare du Nord. « Il est vite apparu que les loges électriques, qui sont ces boîtiers blancs le long des voies, étaient en feu », nous explique Arnaud Reymann, porte-parole d’Infrabel, le gestionnaire du réseau.

« Les conséquences sont assez graves : ces loges électriques ont mis tout le système de sécurité à l’arrêt, ce qui fait que plus aucun train ne peut entrer ou sortir de Bruxelles », expliquait Arnaud Reymann, qui rappelait que l’interruption a des répercussions sur l’ensemble du réseau. La police et les pompiers sont rapidement arrivés sur place, et trois trains ont du être évacué, a précisé le parquet de Bruxelles.

Selon les équipes sur place du gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire, une personne sans domicile fixe serait à l’origine de l’incendie qui s’est déclaré vers 06h28 le long d’une voie à Bruxelles-Nord et a ensuite entraîné l’arrêt complet de la circulation entre Nord et Midi. Cette personne aurait voulu faire un petit feu, dans son abri installé le long des voies (le long de la voie 12, plus précisément), et les flammes se sont propagées à des câbles électriques puis aux boîtiers. La personne n’était heureusement pas ou plus dans son abri quand celui-ci s’est embrasé.

Le parquet de Bruxelles investigue sur l'accident, et ne peut pas encore confirmer l'hypothèse du sans-abri. Ils recherchent des indices et traces sur place mais sans pouvoir donner pour le moment d'indications précises sur l'origine de l'incendie ou d'éventuelles responsabilités, indique le porte-parole Denis Goeman.

Beaucoup de trains matinaux supprimés ou limités

Ce mardi matin, les trains ne pouvaient plus circuler sur cette jonction suite à une rupture d’alimentation électrique suite à un début d’incendie à la gare du Nord à Bruxelles. Rappelons qu’un train sur trois en Belgique passe par la jonction Nord-Midi, véritable nœud ferroviaire du pays.

Les conséquences sont très importantes pour plusieurs lignes, avec de nombreuses suppressions de trains ou limitation à des gares périphériques à la jonction Nord-Midi.

  • Les trains venant de Liège étaient limités à Louvain.
  • Au départ de Namur, un seul train par heure a rejoint les gares de Bruxelles-Schuman et Bruxelles-Luxembourg. Tous les trains de pointe matinaux ont été supprimés, certains trains IC étaient limités à Ottignies.
  • Les trains au départ de Charleroi ne partaient pas ou s’arrêtaient à Nivelles
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK