Le Tour de France se faufile dans les ruines de l'abbaye de Villers-la-Ville

C’est près des ruines cisterciennes et devant la microbrasserie d’une Confrérie culturelle et gastronomique de Moines que les coureurs du Tour de France sont passés, vers 15h30, ce samedi.

La présence des membres de la Confrérie des Hostieux Moines de l’abbaye a visiblement surpris des coureurs. Et surtout plusieurs équipes sportives. Certains directeurs de course se sont même brièvement arrêtés pour prendre un des clichés les plus insolites de la journée. Quant à la caravane publicitaire, elle a salué la Confrérie à coups de klaxon et de "Salut Mon Père".

Vitrine touristique

Les images aériennes du site historique diffusées en direct et en différé, voilà un sacré coup de publicité pour le site touristique et culturel des ruines de l’abbaye de Villers-la-Ville. Les photos et diverses prises de vues ont mis en lumière la beauté du site et de ses alentours. "Nous sommes Français et nous sommes arrivés hier soir, veille du passage des coureurs", explique un passionné de cyclisme. "Nous ne connaissions pas ces ruines. Nous les avons visitées hier. C’est vraiment un endroit merveilleux. Nous reviendrons". Preuve supplémentaire que la Grande Boucle, ce n’est pas seulement une épreuve sportive de renommée internationale. C’est aussi un moyen de vanter les atouts d’une région. Pari réussi pour Villers-la-Ville.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK