Le TGV fret à Liège Airport, un ''ratage'' selon Christine Defraigne

La sénatricle libérale Christine Defraigne.
La sénatricle libérale Christine Defraigne. - © Belga

La sénatrice libérale demande qu’une commission d'enquête parlementaire soit mise sur pied pour faire toute lumière sur un dossier qu’elle qualifie de ''raté''. Selon elle, la Région a loupé le coche en n'inscrivant pas l'aéroport et le projet Liège Carex au programme prioritaire européen "Core network", financé par les fonds européens. Passant ainsi à côté de 31,7 milliards d’euros.

Pour Christine Defraigne, il faudra désormais attendre six longues années pour espérer bénéficier de la manne céleste. Une situation qui aura des conséquences sur le développement économique de la région liégeoise. Elle parle de scandale politique, de responsabilité collective mais aussi individuelle. ''Si je prends ministre par ministre : le ministre-président Demotte (PS) est responsable du Fonds européen, le ministre Antoine (cdH) en charge des aéroports n’a rien fait et le ministre Henri (Ecolo) est complètement passé à côté du dossier.''

Pour les Ecolos, mis clairement en cause, il n'y a pourtant pas péril même s'il y a urgence. Bernard Wesphael est chef de groupe au parlement wallon. ''Aujourd’hui, nous sommes dans la perspective d’une consultation sur les priorités du plan rail de la Région wallonne. Le dossier est donc loin d’être clos. La perspective du TGV fret à Bierset se trouve effectivement dans l’étude commandée par le cabinet du ministre Henri, non pas comme une priorité mais comme une possibilité. Ce que nous allons faire aujourd’hui, c’est faire en sorte que cela devienne une priorité.''

Les Ecolos réaffirment donc leur volonté de porter ce projet pour lequel il n'est pas trop tard mais il est temps.

Précisons qu'un conseil d'administration de Liège Carex s'est réuni mercredi et que, dans ce cadre de travail, des représentants de la SNCB, SNCF, de London Carex et d'Europorte ont réaffirmé leur intérêt dans le projet de fret TGV.

 

Patricia Scheffers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK