Le temple belge de l'athlétisme démarre sans ses starting-blocks

Démarrage un peu plus lent que prévu pour la toute nouvelle piste d’athlétisme "indoor" de Louvain-la-Neuve !

Inaugurée officiellement le 17 mai dernier, la piste couverte n’est pas encore totalement équipée. Il manque par exemple les starting-blocks, les haies, les cônes, les barres de saut et même les poids. Problème épinglé notamment par des sportifs de haut niveau : une salle de musculation qui n’est pas encore dotée de la moindre machine. Enfin, la cafétéria n’a ni tables, ni chaises.

En cause : un projet colossal de plus de 20 millions d’euros, un budget (Fédération Wallonie-Bruxelles) serré et un marché public lancé trop tard. "Il y a une question de budget", explique Marc Jeanmoye, directeur du centre sportif Le Blocry, en charge de la gestion de la nouvelle salle. "Je pense que l’administration devait rester dans les clous par rapport aux décisions du gouvernement. Il a fallu bien calibrer les choses. Voir ce qu’on pouvait prendre comme matériel. Cette prudence, combinée avec la procédure de marché public, a pris du temps. Mais c’est vrai, si tout le matériel avait été installé à temps, cela aurait été plus facile pour nous."

Des pros philosophes

Même s’il ne cache pas une certaine déception, Ismaël Debjani, athlète de haut niveau, profite déjà de la piste néolouvaniste. Mais faute de pouvoir s’échauffer sur des machines de musculation qui ne sont pas encore installées, il doit préparer ses muscles ailleurs. "C’est un peu décevant de ne pas pouvoir s’échauffer ici, à côté de cette nouvelle piste. Le site est magnifique. Il comprend une salle de musculation, mais qui est malheureusement toujours vide. Je dois donc trouver des solutions alternatives, en attendant que tout soit installé. Mais bon, cela ne devrait pas retarder ma préparation aux qualifications pour les prochains Jeux Olympiques à Tokyo. Car j’ai toujours dû aller à gauche et à droite pour m’entraîner. Il faut donc s'armer de patience".

Salle fonctionnelle

En dépit de l’absence de petits équipements sportifs, d’une salle de musculation vide et d’une cafétéria sans tables ni chaises, le nouveau temple de l’athlétisme est néanmoins déjà fonctionnel en grande partie. "Il y a un peu de retard, c’est vrai. Mais tout sera bientôt réglé", commente Sébastien De Grève, Président du Club sportif de la Dyle, un club d’athlétisme de Louvain-la-Neuve et Perwez. "Il y a des gens qui polémiquent. Mais il y a surtout des jeunes qui s’entraînent depuis cette semaine. Nous avons d’ailleurs organisé dimanche un premier meeting dans la nouvelle salle couverte. Quelque 400 jeunes de 11 à 14 ans y ont participé. Ils venaient de Bruxelles et de Wallonie. Nous avons tenu notre pari malgré les quelques inconvénients que l’on sait. Nous avons apporté un peu de matériel et tout s’est très bien passé. Cette salle est moderne et magnifique. Elle est agréée par l’Association des Fédérations d’athlétisme international. Elle peut donc accueillir des compétitions de très haut niveau. Cette salle comprend par exemple un matériel de chronométrage de dernier cri. Pas d’inquiétude, donc !"

Clubs amateurs et professionnels devraient donc pouvoir entrer en piste, les pieds dans les starting-blocks, dans les prochaines semaines.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK