Le secteur non marchand va camper 24 heures devant le cabinet du ministre Gatz

Les syndicats du secteur non marchand camperont devant la porte du cabinet du ministre bruxellois du Budget, Sven Gatz (Open Vld), le jeudi 10 juin à partir de 13h le temps d'une journée. Les travailleurs des secteurs socio-culturel, de la santé et du bien-être exigent notamment une revalorisation salariale.

L'action "24 heures pour le secteur non marchand", c'est un peu la tentative du désespoir après une année riche en actions et mobilisations, où les syndicats ont plaidé pour une réelle revalorisation du secteur non marchand. Les syndicats avaient déjà rencontré les ministres compétents, le 20 mai dernier, mais leurs espoirs ont été douchés par des réponses jugées peu ambitieuses de la part des politiques. C'est pourquoi les représentants du personnel remettent le couvert et se mobilisent à nouveau.

Le gouvernement bruxellois, lui, ne fait rien

"En Flandre, en Wallonie et dans le secteur non marchand au niveau fédéral, les partenaires sociaux et les gouvernements respectifs sont parvenus à conclure des accords historiques. Des budgets ont été prévus pour réaliser d'importants investissements, notamment pour le personnel. Mais le gouvernement bruxellois lui ne fait rien, reléguant le personnel à une place de seconde zone", estiment les syndicats.

L'action débutera le jeudi 10 juin dès 13h00 devant le cabinet du ministre bruxellois du budget, M. Gatz. Les syndicats demandent une enveloppe de 100 millions d'euros pour assurer notamment une augmentation des salaires dans tous les secteurs. Ils plaident aussi pour une réduction du temps de travail à 36 heures par semaine, des mesures afin d'assurer une fin de carrière décente à partir de 60 ans, le droit à trois semaines de vacances consécutives, des horaires de travail fixes ainsi que la gratuité des transports publics.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK