Le plan de sauvetage de Ford Cegeac a définitivement échoué

L'avenir de Cegeac dépendait de la reprise de l'activité par un nouveau concessionnaire.
L'avenir de Cegeac dépendait de la reprise de l'activité par un nouveau concessionnaire. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Aucune alternative n'a été trouvée mardi à l'issue d'une réunion "de la dernière chance" entre Ford et la curatelle pour une reprise de l'activité du distributeur bruxellois Cegeac, déclaré en faillite il y a six mois. En conséquence, quelque 85 emplois passent définitivement à la trappe, rapporte mercredi L'Echo.

L'avenir de Cegeac, installé à proximité de la place Meiser, à Bruxelles, dépendait de la reprise de l'activité par un nouveau concessionnaire. Depuis plusieurs semaines, le dossier faisait toutefois les frais d'un bras de fer entre Ford et la curatelle.

En effet, des traces de pollution avaient été décelées sur le site de l'ex-Cegeac. Les parties n'ont pu s'accorder sur la question de l'assainissement du sol, Ford estimant que Cegeac en était le responsable et demandant l'intervention de la curatelle, pour qui le coût d'une telle prise en charge (300 000 à 400 000 euros) mettait financièrement en péril le scénario d'un cession d'activité.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK