Le roi Philippe en visite à MolenGeek, incubateur de startups

Le roi Philippe en visite à MolenGeek, incubateur de startups
2 images
Le roi Philippe en visite à MolenGeek, incubateur de startups - © Tous droits réservés

Visite royale à Molenbeek ce mardi. Le roi Philippe rend notamment visite à MolenGeek, l'incubateur de startups créé par Ibrahim Ouassari et Julie Foulon.

Rendre accessible ce monde de l’entrepreneuriat

MolenGeek, l'initiative citoyenne lancée à la suite des événements entrepreneuriaux de mai 2015 où pendant tout un weekend des personnes ont planché pour concrétiser leurs idées d'entreprises. "Et vu qu’après on a vu qu’on devait continuer à travailler dessus, on n’avait pas d’endroit pour faire le suivi, on a lancé cet incubateur qui s’appelle MolenGeek. Notre mission première, c’est de rendre accessible ce monde de l’entrepreneuriat et des technologies à tous", explique Ibrahim Ouassari, natif de la commune bruxelloise et propriétaire de quatre entreprises actives dans le monde des technologies.

"J’ai réussi à faire une carrière dans ce milieu-là, alors que j’ai arrêté l’école super tôt, en première secondaire, c’est la dernière année que j’ai réussie, la première secondaire, après je n’ai fait que rater. Donc ça prouve bien que c’est un monde super accessible si on s’y intéresse un peu. Et, avant, il n’y avait rien qui permettait de pouvoir faire en sorte que les jeunes du quartier se projettent en tout cas dans ce monde-là, dans ce genre d’initiatives", ajoute le businessman. 

Notre mission première ce sont les jeunes

Une initiative lancée avant les attentats de Paris, et qui a résisté au Molenbeek bashing et qui accueille les jeunes de toutes les communes bruxelloises et au-delà. "Nous, notre mission première c’est vraiment les jeunes, et quand je dis les jeunes, c’est les jeunes de quartier qui viennent de Schaerbeek, d’Anderlecht, on a des jeunes qui viennent d’Anvers, on a des gens qui viennent de Braine-L’Alleud. Qu’on s’appelle Moustapha ou Pauline, peu importe, tout le monde est le bienvenu, du moment qu’on est vraiment intéressé par l’innovation, les technologies et l’entrepreneuriat".

En deux ans, l’incubateur a créé une quinzaine de start-ups comme cette plate-forme qui permet aux étudiants de faire leur première expérience dans la vie professionnelle pendant leurs études. Il y a également cette entreprise qui vient chez vous, au travail, prendre votre voiture, faire l’entretien, la passer au contrôle technique et la ramener.

"Des projets assez terre à terre, qui doivent monétiser assez rapidement parce qu’à Molenbeek, en tout cas chez certains jeunes qu’on a, on n’a pas le luxe de pouvoir tenir deux ans sans faire rentrer les premiers sous, donc on pousse vraiment à ce qu’on fasse de l’argent assez rapidement pour qu’on puisse tenir le coup, sinon la réalité nous rattrape très vite. La réalité, c’est quoi ? C’est on va travailler les week-ends en Uber ou en UberEat, on va aller pédaler et on n’est plus concentré sur son entreprise et ça, c’est un problème parce qu’on a besoin vraiment de 150 % d’énergie dans un projet quand on le lance", ajoute encore Ibrahim Ouassari.

Coding School, une école de codage totalement gratuite

MolenGeek, un projet soutenu financièrement par deux grands sponsors, Google et Samsung, et bénéficiant de parténariat avec Bruxelles Formation dans le cadre de la coding school, une école de codage totalement gratuite et qui ne demande aucun background académique ni diplôme nécessaire. Une formation de six mois réalisée avec l’ULB et Bruxelles Formation. 

MolenGeek, un projet honoré par la visite du Roi Philippe, et qui espère montrer au souverain que ce genre d’initiative mérite d'être développée dans d’autres villes afin de, notamment, réduire la fracture numérique de certains jeunes de quartier, les faire passer de simples consommateurs, à acteurs. Et qui sait créer une Silicon Valley belge, à partir de Molenbeek. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK