Le Roeulx : un foyer hautement pathogène de grippe aviaire chez un particulier

Un foyer de grippe aviaire de type H5N8 hautement pathogène a été confirmé chez un détenteur particulier à Le Roeulx annonce ce jeudi l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

Autour du foyer, trois zones ont été mises en place : une de surveillance de dix kilomètres, une de protection de trois kilomètres et enfin une zone tampon temporaire de 500 mètres. Des mesures spécifiques sont d'application dans chaque zone.

Un relevé des espèces dans les 24 heures

Ainsi, dans la zone de surveillance et la zone de protection, chaque détenteur de volailles professionnel doit réaliser dans les 24 heures un inventaire qui indique, par espèce, le nombre d'animaux détenus, détaille l'Afsca.

Cette contamination montre que le virus de la grippe aviaire n'a pas complètement disparu en Belgique et que tous les éleveurs de volailles doivent encore faire preuve de prudence

Dans la zone temporaire de 500 mètres autour du foyer, les détenteurs particuliers doivent aussi remettre dans les 48 heures un inventaire répertoriant le nombre d'animaux détenus par espèce. Cette liste est à soumettre au bourgmestre. Dans cette zone tampon, les déplacements de volailles, oiseaux et œufs à couver sont en outre interdits. Le transit à travers la zone reste, lui, autorisé. Les volailles et autres oiseaux captifs doivent être nourris et abreuvés à l'intérieur. Les foires, marchés, expositions et autres rassemblements de volailles et oiseaux détenus en captivité sont aussi proscrits.

"Cette contamination montre que le virus de la grippe aviaire n'a pas complètement disparu en Belgique et que tous les éleveurs de volailles doivent encore faire preuve de prudence", souligne l'Afsca. Aucune mesure supplémentaire n'est toutefois prise dans le reste du pays, le risque d'infection par des oiseaux sauvages restant "suffisamment faible", selon l'agence fédérale. L'ensemble des acteurs du secteur de l'élevage avicole ont été avertis de la situation, ajoute-t-elle encore.

Le virus n'est pas transmissible aux humains, le consommateur n'encourt donc aucun risque, rassure l'Afsca.

La grippe aviaire est une maladie virale très contagieuse touchant toutes les espèces avicoles. La contamination peut se faire à la suite d'un contact direct avec un animal malade ou par exposition à du matériel infecté, comme du fumier ou des caisses sales. La contamination peut aussi se propager par l'air sur des distances courtes.

 

Sur le même sujet: JT 14/11/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK