Le Roeulx n'a plus les moyens d'offrir les cours de natation aux élèves

Les élèves de la ville du Roeulx pourraient être privés de cours de natation à la rentrée
Les élèves de la ville du Roeulx pourraient être privés de cours de natation à la rentrée - © Flickr - De Gabyu

Le conseil communal de la ville du Roeulx vient de décider de supprimer son aide pour les frais d'entrée et de déplacement à la piscine. Une intervention financière, jusqu'ici, octroyée à chaque élève du réseau communal, mais pas à ceux du réseau libre. Cependant un décret oblige les communes à offrir les mêmes avantages aux écoles. La ville du Roeulx a fait ses calculs, elle estime ne pas pouvoir offrir la piscine à ses 1350 élèves.

Depuis 2001, un décret prévoit l'égalité de traitement entre écoles communales et libres. En deux mots, si une commune octroie des avantages sociaux à son réseau, elle doit les accorder aussi au réseau libre.

Au Roeulx, deux écoles du libre ont déjà revendiqué et obtenu une aide de la commune pour emmener leurs élèves à la piscine. Une troisième, qui représente plus d'un tiers de la population scolaire de la ville, envisageait de le faire. La ville a donc tranché : fini les aides, pour tout le monde. Jean-Francis Formule est l’échevin de l'Enseignement et des Sports :

"Si jamais la grosse école faisait une demande similaire, nous étions dans l’incapacité d’y répondre ou alors il fallait un car supplémentaire et engager un chauffeur, ce que nous n’avions absolument pas les moyens de faire".

La ville du Roeulx dit avoir agi selon le principe de précaution. Nombreuses sont les communes à se retrouver aujourd'hui devant le conseil d'Etat pour n'avoir pas respecté cette égalité de traitement, égalité qui indispose bien sur les écoles communales du Roeulx :

"Il n’est pas facile d’accepter une situation où l’on supprime quelque chose que l’on vous offrait depuis longtemps voir depuis toujours. Au mois de septembre, j’envisage de suspendre les cours de natation, le temps de trouver une stratégie qui nous permettrait de pouvoir offrir ces cours de natation à mes élèves sans demander une participation financière aux parents", explique Anne-Christel Vilain, la directrice des trois implantations communales.

Reste donc à trouver rapidement la formule miracle. A défaut, les élèves pourraient être privés des cours de natation, à la rentrée.

 

Jérôme Durant

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK