Le réseau cyclable à points-noeuds absent de la région de Charleroi

Les points-noeuds permettent de réaliser des balades à vélo à travers le Hainaut sur plus de 2 800  kilomètres
Les points-noeuds permettent de réaliser des balades à vélo à travers le Hainaut sur plus de 2 800 kilomètres - © Arnaud Montero

Les itinéraires à vélo se développe de plus en plus. Peu le savent, mais il existe d’autres périples à deux roues que le RAVeL ou les pistes cyclables traditionnelles. Ce sont les réseaux à points-nœuds. Il s’agit de parcours où le cycliste peut à chaque carrefour numéroté changer d’itinéraire. Chaque balade est balisée. Elle fait entre 5 et 8 km et permet de réaliser des boucles de plusieurs dizaines de kilomètres. Destiné au tourisme, le réseau est très développé dans le Hainaut sauf dans la région de Charleroi.

Objectif : arriver à 3 200 kilomètres

2 830 kilomètres d’itinéraires ont déjà été balisés dans la province. Mais le Grand Charleroi n’est toujours pas équipé et balisé. Pourquoi ? C’est principalement car la région est très urbanisée, nous explique-t-on du côté de l’institution provinciale qui fédère le projet. Il est plus compliqué de créer des itinéraires sur des routes régionales non-équipées de pistes cyclables.

La Ville de Charleroi est consciente du retard qui a été pris. Xavier Desgain, échevin de la Mobilité, travaille sur le sujet. "Cela demande de faire des travaux préparatoires", détaille le responsable politique Ecolo. "Il faut identifier tous les points-noeuds et les itinéraires que nous voulons mettre en place. Et puis, il faut sécuriser le plus possible les itinéraires. Une réunion à ce sujet est prévue ce vendredi avec différents acteurs du dossier".

Horizon 2022

L’échevin espère réaliser le chaînon manquant pour 2022. D’ici là, des investissements devront être consentis pour améliorer la mobilité douce à Charleroi. Pour Hélène Moureau, animatrice dans la locale du Gracq, la Ville doit encore réaliser des efforts en la matière. "Cela commence à se dessiner petit à petit sur les routes régionales. Là, on voit apparaître des pistes cyclables. Par contre, pour le réseau communal, on est vraiment très en retard". Xavier Desgain se dit conscient de la situation. Il y travaille avec le Collège communal, nous a-t-il déclaré.

Plus largement, les poinds-noeuds forment un maillage cyclable de 52.000 kilomètres répartis sur les Pays-Bas, l’Allemagne, la Flandre et la Wallonie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK