Le Refugee food festival s'invite dans sept restaurants bruxellois

Le Refugee food festival s'invite à Bruxelles pour la deuxième fois dès ce dimanche et jusqu'au 21 juin. L'événement qui catapulte des chefs réfugiés dans les cuisines de restaurants de la capitale a été imaginé il y a trois ans à l'occasion de la Journée mondiale du réfugié. A l'international, il en est donc à sa troisième édition.

Sept restaurants bruxellois confient ainsi leur cuisine à un chef réfugié le temps d'un ou plusieurs services, lors de déjeuners, brunchs, dîners ou soirées cocktails.

L'initiative imaginée par Food Sweet Food a pour vocation de mettre en valeur les cuisines venues d’ailleurs et de promouvoir l’intégration des réfugiés. "L’objectif du festival est vraiment de contribuer à faire évoluer le regard sur les personnes réfugiées grâce à la cuisine car on pense que c’est la chose la plus universelle au monde, ce qui nous rassemble tous", pour Marine Mandrila, fondatrice de Food Sweet Food.

Valoriser les talents

Le Refugee food festival a la volonté de rassembler les citoyens autour d'une table et de valoriser les talents de ces cuisiniers pour faire évoluer les regards sur les migrants en provoquant des rencontres. Le festival tente aussi d’accélérer l’insertion professionnelle de cuisiniers réfugiés en Belgique.

"Je suis heureux de participer à nouveau au festival, ce qui me donnera l'opportunité de me faire une réputation et de trouver un emploi sur le long terme", témoigne le Syrien Abdellbaset Alheeshan, qui officiera chez "Franz" lundi.

J’aime la façon dont on a partagé la culture de la nourriture

Abdulrahman Al-Jasem a quitté la Syrie en 2014. Pour lui, en Belgique "tout est nouveau". En Syrie, Abdulrahman était étudiant en médecine, mais il était aussi déjà passionné par la cuisine.  Aujourd’hui, en Belgique, il travaille dans un restaurant italien. "J’aime bien, c’est une nouvelle expérience pour moi, j’aime la façon dont on a partagé la culture de la nourriture". Le chef syrien sera derrière les fourneaux du restaurant Racines le 20 juin.

L'événement invite également le couple syrien Omar et Shahla Alshawi au "Café Caberdouche", l'Iranien Majid Akbari au "Mess" et le Togolais Cyrille Sowanou Kodjo chez "Humus x Horthense". Le mixologue syrien Elias Eldbi préparera lui des cocktails chez "Richard", tandis que les chefs syriens Abdulrahman Al-Jasem et Munir Zaitouni seront chez "Racine" et au restaurant "Le local".

Le Refugee food festival est développé en collaboration avec le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés qui accompagne les organisateurs locaux, des citoyens issus de la société civile.

Le Refugee food festival a également lieu à Paris, Lyon, Marseille, Strasbourg, Bordeaux, Lille, Madrid, Bologne, Amsterdam, Athènes, Le Cap, New York et San Francisco.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK