Le "recrutement" des spectateurs du concert test d'Ykons à Spa a commencé

Le concert test de Spa aura-t-il bien lieu ? En tout cas, ses organisateurs et le groupe liégeois Ykons, semblent bien déterminés à aller au bout de leur démarche. Le recrutement des quelque 400 spectateurs-cobayes a commencé. Les organisateurs ont déjà reçu de nombreux retours de personnes intéressées par l’expérience.

Une expérience scientifique

Mais qu’est-ce qu’un concert test ? "Je rêverais que ce soit simplement un moment d’amusement et de plaisir, mais ça n’est absolument pas le cas", prévient Charles Gardier, directeur des Francofolies de Spa et conseiller communal libéral. Non, il s’agit bel et bien de mener une expérience scientifique. "Ce qu’on veut c’est, avec l’aide de scientifiques, élaborer des protocoles qui pourront donner des perspectives au secteur de la culture."

Les spectateurs devront respecter un protocole strict : port du masque, sens de circulation… Ils doivent également accepter de se faire tester à deux reprises, avant et après le concert. Pour les organisateurs, l’idée c’est bien sûr de démontrer que ce genre de rassemblement ne représente pas de risque accru en termes de propagation du virus. Une équipe de chercheurs de l’Université de Liège sera chargée d’encadrer ce concert test et d’en mesurer l’éventuel impact sur la circulation du virus.

Pas de feu vert officiel

Mais ce concert aura-t-il vraiment lieu ? Le fédéral avait d’abord autorisé la tenue de ces concerts. La date du 26 avril avait même été avancée. Mais depuis lors, aucune disposition claire n’a été prise à ce sujet. "Nous considérons que nous avons perdu suffisamment de temps comme ça", s’indigne Charles Gardier. Les organisateurs ont donc lancé un appel à intérêt, via une vidéo postée sur les réseaux sociaux ce week-end. "Nous lançons les préinscriptions pour pouvoir, dès que le "go" définitif sera donné par le fédéral, débuter cette première analyse scientifique, qu’on attend depuis plusieurs semaines."

Charles Gardier ne comprend pas la frilosité manifeste des autorités au sujet de ces concerts test. "Cela se fait dans de nombreuses régions à travers le monde. Ces analyses sont nécessaires et réclamées par les scientifiques, elles peuvent donner des éléments supplémentaires au Comité de concertation, pour offrir enfin des perspectives à toute une série de secteurs qui n’en ont pas."

Coronavirus aux Pays-Bas: festival test (JT 22/03/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK