Le rallye de Trois-Ponts est annulé: "Je ne peux privilégier les intérêts privés à la sécurité publique"

Les temps sont durs pour les sports automobiles ! Après l’annulation du Racing Festival, voilà que la 29ème édition du Rallye de Trois-Ponts, qui devait se tenir les 6-7 avril prochains, est à son tour annulé.

Le rallye avait déjà été annulé en 2012 et failli l’être en 2018, pour un changement de parcours en dernière minute. Pour l'édition 2019, c'est un refus de la commune de Trois-Ponts quant au parcours proposé par les organisateurs qui est à l'origine de ce retrait. Un véritable combat, entre des passionnés du rallye et quelques riverains, qui semblent tourner à l’avantage de ces derniers.

"Ce parcours avait déjà eu lieu par le passé, nous a répondu le bourgmestre Francis Bairin. De nombreuses dégradations avaient été constatées dans le même village. C'est vraiment ça qui a engendré toute cette polémique."

D'importantes pertes économiques

Pour le commerce local, les écoles ou les associations sportives, cette annulation causera d’importantes pertes. Les écoles tenaient les buvettes tout au long du parcours ; des tables de restaurant étaient réservées, des gîtes aussi. "On est bien conscient que les retombées économiques sont importantes pour les associations et le commerce local. Mais je ne peux pas privilégier les intérêts privés aux intérêts publics ! Et encore moins la sécurité."

Justement, la sécurité… elle aussi est au cœur du contentieux. Le bourgmestre dit avoir reçu "un mail dans lequel on me menaçait d'actions durant le rallye. A partir du moment où des personnes sont sujettes à de tels agissements, je crains pour la sécurité des citoyens et des spectateurs. C'est donc là-aussi une des raisons qui m'ont poussé à être très prudent quant à l'organisation de ce rallye."

Une sortie de route définitive ?

C’est sur le tracé de Haute-Bodeux que les autorités communales et les organisateurs du Rallye ne sont pas d’accord. La commune avait d’abord accepté le tracé avant de le refuser quelques mois plus tard. Un bras de fer bien réel qui semble mené à l’arrêt définitif du rallye de Trois-Ponts. En tout cas du côté de Marc Demain, l'organisateur.

"Quand nous sommes allés la dernière fois à la commune, nous avons nous-mêmes proposé de résoudre  Haute-Bodeux, qui était le point le plus sensible, selon les informations que le bourgmestre nous avait données. Et donc de contourner le village de Haute-Bodeux. C'était très facile à faire. Sauf que la demande qui été formulée par la commune, à savoir reprendre l'entièreté d'un parcours précédent, là c'était totalement impossible ! En un mois de temps, devoir faire appel – comme je l'ai fait en 2018 pour sauver l'épreuve et les associations – c'était un miracle ! Il avait fallu passer par le ministère, par la Fédération, faire homologuer le parcours ; il faut aussi que la police aille le vérifier sur place… Il y a toute une série de formalités qui – c'est vrai – ont été faites en 30 heures en 2018 mais que je ne voulais pas réitérer. Cela nous avait coûté près de 5000 euros."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK