Dépassement dangereux, changement de bande interdit: le radar du futur verra (presque) tout

Le radar du futur contrôlera bien plus que la vitesse
Le radar du futur contrôlera bien plus que la vitesse - © Stéphane Compoint/Safran

Aujourd'hui, vous risquez d'être flashé parce que vous avez fait un excès de vitesse... dans le futur, vous le serez peut-être aussi pour un dépassement dangereux ou un demi-tour interdit. Une nouvelle génération de radars est en cours d'homologation.

Mis au point par la société française Safran, ce Mesta FUSION est un radar "comportemental". Cela veut dire qu'il a la capacité de repérer toute une série de comportements à risque.

Dépassement dangereux, virage à gauche, changement de bande ou demi-tour interdit, l'appareil repère ces mouvements et ensuite il fournit photos et vidéos pris avant, pendant et après l'infraction.

Face à certains commentaires décrivant ce nouveau radar comme une terreur,  son importateur belge, Michel Niezen, le patron de la société hennuyère Sirien tempère et rappelle quelques statistiques en matière de sécurité routière: "Quand on regarde les causes d'accidents de la route, on constate que la vitesse est à l'origine de 20% seulement de ces accidents. Par exemple, les dépassements ou les mauvais déplacements de bande à bande représentent de 15 à 17% des causes, le franchissement du feu représente 4% des causes, et donc en tentant de trouver des solutions techniques permettant d'identifier ces autres causes, on peut contrôler 56% des causes d'accidents".

Le Mesta Fusion n'est pas encore sur les bords des routes européennes mais déjà à Dubaï ou au Kazaksthan. En Belgique, ce n'est pas pour tout de suite. L'appareil n'est pas encore homologué. Et tant qu'il n'y a pas d'homologation, il n'y a pas de vente...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK