Le quotidien des urgences de l'Hôpital Saint-Pierre immortalisé en 45 clichés

Alexandre Barcellos s'est immergé dans le quotidien des urgences de l'Hôpital Saint-Pierre
4 images
Alexandre Barcellos s'est immergé dans le quotidien des urgences de l'Hôpital Saint-Pierre - © Alexandre Barcellos

Le photographe brésilien Alexandre Barcellos a réalisé un reportage photos aux urgences de l'hôpital Saint-Pierre, dans les Marolles. Pendant un an et demi, ce Bruxellois d'adoption s'est immergé dans le service, pour photographier le quotidien de cet hôpital populaire: des patients venus avec de simples bobos, mais aussi des situations plus dramatiques. Il en a tiré une série 45 photos, très belles, mais parfois aussi très dures. 

Des petits bobos aux histoires plus tragiques 

Une photo montre des pompiers, devant une rame de métro arrêtée. Ils s'activent pour évacuer ce qu'on devine être le corps d'une victime. La scène se passe sous le regard de la médecin urgentiste. Et devant l'objectif d'Alexandre Barcellos. La photo est pudique. Toutes sont en noir et blanc. Certaines nettement plus légères: " Oui, il y avait des choses très lourdes mais aussi des choses plus banales, quelqu’un avec une gueule de bois qui arrive, un mal de tête, de la fièvre. Cela fait aussi partie du travail", détaille Alexandre Barcellos.

Un quotidien sous tension 

Entre le mois de janvier 2016 et le mois de juin 2017, plusieurs heures par jour, et plusieurs jours par semaines, le photographe s'est fondu dans l'équipe. "J'étais dans le couloir, dans le bureau. Et à chaque fois que l'alarme des urgences sonnait, je savais que l’équipe d’urgence allait sortir. J’avais 5 secondes pour arriver au garage et monter dans l’ambulance. Tout le monde déjà prêt: l'ambulancier, l'infirmier, le médecin de jour. Moi je devais rentrer dans cet univers, dans ce rythme. J’étais toujours 4-5 heures, avec eux". Au plus près donc d'une profession "très difficile": "Ces infirmiers, médecins, pompiers sont dans une ambiance de tensions, 24 h 24, 7 jours sur 7. Ils sont sous pression. Ils savent que tout peut arriver. Et ils sont prêts à tout. Ce sont des personnes remarquables".

Un Hôpital aux airs de Tour de Babel 

Les photos reflètent le quotidien d'un service et révèlent la diversité des milieux sociaux bruxellois: "C’est au centre de la capitale. C’est très populaire, c'est public: On y croise des gens qui vivent dans la rue, comme des gens qui vivent dans de belles maisons. Et puis l’équipe médicale elle aussi est composée de personnes qui viennent de partout dans le monde: Italiens, Portugais, Brésiliens, Belges aussi. C'est un mélange culturel énorme". 

 


La série complète à St Pierre est composée de 45 photos. 25 d'entre elles sont à voir sur le site Internet du photographe. www.alexandrebarcellos.photosshelter.com

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK