Le quotidien d'un pharmacien ambulant

Björn Steegen est un pharmacien ambulant qui remplace ses collègues absents dans leurs officines.
2 images
Björn Steegen est un pharmacien ambulant qui remplace ses collègues absents dans leurs officines. - © RTBF

Björn Steegen est un pharmacien dépanneur. Son rôle : remplacer les personnels des officines absents. D'une demi-journée à plusieurs mois, Björn vadrouillent entre les pharmacies de Bruxelles. À 31 ans, il change de lieu de travail très souvent, pour son plus grand plaisir. Il se décrit comme un intérimaire de la santé.

À ses débuts, il y a huit ans, Björn Steegen exerçait dans une pharmacie, en poste fixe, avant de devenir le gérant d'une officine franchisée. Mais cette routine l'ennuie, et le pousse à se lancer à son compte. Une situation non sans difficultés, que ce pharmacien dit gérer la plupart du temps. "Il y a des fois où les propriétaires expliquent en quelques minutes toutes les bases de leur boutique. Alors après, c'est à moi d'ouvrir tous les tiroirs pour savoir où sont rangés tous les médicaments. Parfois c'est chaud !", avoue-t-il.

Un rôle d'observation et de conseil

Mais selon lui, l'adaptation est parfois plus difficile pour les clients. Les personnes âgées en tête. Souvent habituées depuis de nombreuses années à un pharmacien et ses conseils, il arrive à Björn de lutter pour gagner la confiance de cette clientèle. "La plupart du temps, quand on discute avec les gens, et qu'ils comprennent qu'ils ont affaire à un professionnel comme leur pharmacien habituel, les choses s'arrangent", explique-t-il.

Préparations, commandes, conseils et même l'administration : Björn a exactement le même rôle que le propriétaire qu'il remplace. Il a l’œil partout. Ce qui lui permet d'apprendre chaque jour un peu plus son métier. "Je passe dans tellement de pharmacies que je vois ce qui est bien, ce qui est moins bien. Et cela me permet de conseiller les pharmaciens sur la façon dont ils font les choses.", ajoute Björn Steegen.

Pour lui, la fermeture des officines est la preuve de la faiblesse de ce domaine face à la concurrence venue d'Internet. L'avenir de la pharmacie est aussi selon lui dans la diversification. Un système dans lequel il s'engage chaque jour. "Il y a certains services que l'on doit développer. Je pense d'ailleurs que la livraison des produits et médicaments à domicile est un de ces services qui devraient voir le jour bientôt.", confie le jeune pharmacien. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK