Le Qatar investit massivement dans le sport, y compris à Eupen

Les médias étaient venus en nombre lors de la conférence de presse organisée par la structure qatarie.
2 images
Les médias étaient venus en nombre lors de la conférence de presse organisée par la structure qatarie. - © Belga

C'était dans l'air depuis quelques semaines, c'est désormais officiel. L'Académie Aspire de Doha est le nouveau propriétaire de l'AS Eupen. Une page se tourne au Kehrweg puisque le club eupenois devient en quelque sorte la succursale belge de cette puissante académie dont le but est de former les futurs talents du foot mondial. Cette opération n'est pas la plus spectaculaire, loin de là... Le Qatar est de plus en plus impliqué dans le sport, dans le football (il va organiser la Coupe du monde en 2022) et dans le football européen.

Le Qatar sème à tout vent, le vent du désert qui souffle - notamment - sur le football. La fondation Qatar, directement liée à l’Émir, est devenue l'année dernière et pour cinq ans le premier sponsor maillot de Barcelone. Il lui en coûte une bonne trentaine de millions d'euros par an.

Les formules d'intervention sont multiples: les Qataris sont partenaires de quelques clubs anglais, ils sont carrément les propriétaires de Malaga et du PSG (Paris- Saint-Germain). Reprendre le club parisien était aussi une porte d'entrée vers les droits de télévision.

Depuis vendredi dernier, une nouvelle chaîne  Be In Sport 1 retransmet des matches de football. Elle appartient à Al-Jazira. La TV qatarie a acquis 80% des droits du championnat français et, notamment, plus de cent matches de Ligue des champions (contrat partiel valable aussi en Angleterre).

Il semble ne pas y avoir de limite dans la volonté de préparer l'après-pétrole, l'après-gaz (les richesses actuelles du petit Émirat). Et pourtant, le développement est freiné, notamment par la structure même de quelques grands clubs (allemands, espagnols), en partie ou totalement détenus par les supporters eux-mêmes.

Après l'aspect financier, le volet humain : le Qatar souhaite présenter à terme des équipes et des athlètes compétitifs. En formant sur place et à Eupen des jeunes joueurs africains, asiatiques, c'est aussi dans le but d'en naturaliser quelques-uns...

Dominique Delhalle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK