Le Pulsar: de nouvelles sensations fortes à Walibi dès le printemps prochain

Sur le lac au milieu du parc, les rails de la nouvelle attraction de Walibi sont en cours d'installation. Les travaux du Pulsar ont commencé il y a neuf mois sur un sol marécageux, avec la construction d’une digue et l’assèchement d’une partie du lac. 250 pieux supporteront la structure de la nouvelle attraction, une première mondiale conceptualisée par la société allemande Mack Rides.

Les défis étaient multiples. Logistiques tout d'abord, techniques ensuite, au vu des caractéristiques du sol et de la puissance de l'attraction, nous explique Philippe Daene, responsable du développement du parc. "La puissance est de 1,2 mégawatts, on peut comparer ça à une rame de métro. Pour alimenter cette puissance, on installera des 'supercaps', une première en Europe, de quoi emmagasiner l’énergie électrique et la restituer pour envoyer le bateau à 100 km/h et à 45 mètres d’altitude."

Plus de 1000 personnes par heure pourront être propulsées à 100 km/heure

La construction n'est pas encore terminée, mais elle a déjà été primée, en novembre dernier à Orlando par des spécialistes du secteur. Innovante, l'attraction devrait proposer un  condensé de sensations différentes pour les amateurs du genre, en 70 secondes : "Elle allie la hauteur, la vitesse et l’eau, c’est quelque chose de totalement innovant, avoir ces trois éléments liés dans une seule attraction", nous explique Jean-Christophe Parent, directeur général de Walibi Belgium.

Avec cet investissement de plus de 8 millions d'euros, le parc qui accueille déjà plus d'un million de visiteurs par an espère bien voir ce chiffre grimper encore. Une fois les travaux terminés, l’attraction sera testée durant un mois environ, le temps nécessaire pour une première mondiale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK