Le projet de téléphérique namurois reçoit le feu vert de la ville ... à 2 conditions

Le projet de téléphérique namurois a le feu vert de la ville
Le projet de téléphérique namurois a le feu vert de la ville - © Ville de Namur

Comme on pouvait s'y attendre, la ville de Namur a rendu un avis positif. Elle a amendé cet avis de deux conditions. Lors de l'enquête publique, 157 réclamations avaient été introduites. "Ce n'était pas une forte opposition", tempère Stéphanie Scailquin, échevine de l'urbanisme de Namur. Les réclamations étaient souvent associées à un aspect positif sur le projet. "Mais parfois avec quelques amendements proposés".

La ville a retenu deux réclamations principales

L'une des remarques concerne l'aspect architectural de la station d'arrivée de la place Maurice Servais. "La recommandation est que le nouveau bâtiment s'intègre mieux dans le bâti existant de la rue des brasseurs en ayant, par exemple, une façade en pierre calcaire naturelle", explique Stéphanie Scailquin. 

Les namurois ont également interpellé les autorités communales sur l'atout mobilité du téléphérique qui reliera le centre ville aux hauteurs de la citadelle. "Ils souhaitent que l'horaire d'activités puisse correspondre aux heures de pointe des écoles et du travail", précise l'échevine. 

Prochaine échéance: le 20 mai

Le travail de la ville est maintenant terminé. "La balle est dans le camp de la Région wallonne. Nous attendons une décision, positive bien sur, dans le courant du mois de mai", se réjouit Stéphanie Scailquin. 

La Région wallonne a jusqu'au 20 mai pour octroyer, ou non,  le permis. L'avis de la ville est non contraignant. Le permis pourrait être délivré sans tenir compte des remarques de la ville de Namur.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK