Le prix des certificats verts bat des records à Bruxelles

Le prix des certificats verts était relativement stable depuis plusieurs années, mais depuis quelques semaines, il s'envole. Nous avons contacté Pascal Misselyn, administrateur-coordinateur chez Brugel (l'organe de régulation du prix du gaz et de l’électricité à Bruxelles) et il confirme : "le prix des certificats verts se négocie actuellement à 95 voire 100 euros alors qu'il oscillait entre 80 et 82 euros, il y a un mois".

Comment expliquer cette hausse subite?

Selon le journal L'Echo, qui détaille cette information dans son édition de ce mardi, les fournisseurs d'énergie auraient quelques difficultés à trouver sur le marché bruxellois suffisamment de certificats verts pour remplir leurs obligations. Or, si la demande de ces certificats est forte, les vendeurs, eux, se font tirer l'oreille. Résultat direct, les prix s'envolent. Toutefois, Brugel s'interdit pour le moment de parler de pénurie. "Il y a sur le marché pour le moment suffisamment de certificats verts pour permettre aux fournisseurs d'électricité de remplir leurs obligations". Mais la situation pourrait s'inverser dans les prochaines années.

Une pénurie de certificats verts d'ici deux ans

La flambée actuelle du prix des certificats verts est peut-être aussi la conséquence de la hausse redoutée de quotas d'ici 2019. Les fournisseurs d'électricité feraient dès lors, preuve de prudence en anticipant les difficultés à remplir leurs quotas en matière d'électricité "verte". Pascal Misselyn dit avoir déjà alerté la ministre bruxelloise de l'Energie, Céline Frémault, à ce sujet. Les fournisseurs d'électricité achètent aujourd'hui ce qu'ils ne sont pas certains de pouvoir acheter demain!

Faut-il redouter une hausse de la facture d'électricité pour les ménages bruxellois ?

C'est effectivement la conséquence possible de l'augmentation du prix des certificats verts. Les fournisseurs l'électricité pourraient être tentés de répercuter la hausse des prix d'achat sur leurs prix de vente. Rien n'indique pourtant que ces prix élevés se maintiendront à long terme. Car la production d’énergie verte (et donc de certificats verts) pourraient bientôt augmenter. La région bruxelloise soutient d'ailleurs l'installation de panneaux photovoltaïques, comme en témoigne la présence de la ministre Frémault, hier à Evere. Une grande surface de matériel sportif vient en effet d'installer sur son toit 2300 panneaux photovoltaïques. A cette occasion, Comeos, la fédération du Commerce et Engie Electrabel ont tenu à souligner le potentiel des grandes surfaces pour produire de l'électricité verte et aider ainsi la région bruxelloise à remplir ses obligations européennes en matière d'énergie renouvelable

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK