Le président du CPAS de Wanze limogé

CPAS de Wanze, logo
CPAS de Wanze, logo - © CPAS de Wanze, logo

A la suite d'importants problèmes financiers de l'asbl Trait d'Union, qui présente un passif de plusieurs dizaines de milliers d'euros et dont la liquidation est programmée dans les prochaines semaines, Michel Bols (PS) démissionne de tous ses mandats politiques à Wanze.

Il démissionne aussi  celui de président du centre public d'action sociale (CPAS), a-t-on appris dimanche à bonne source.

L'asbl wanzoise sera mise en liquidation dans les prochaines semaines, en raison d'importantes difficultés financières. Dans la foulée, dix-sept travailleurs perdront leur emploi. Et son président, Michel Bols, démissionne de tous ses mandats, dont celui de président du CPAS wanzois. Il s'agit d'une décision prise vendredi soir lors de la réunion de l'Union socialiste communale (USC) de Wanze.

A ce stade, il n'est pas encore question d'une quelconque malversation. Le parquet de Huy aurait néanmoins été informé de "problèmes de gestion" au sein de l'association.

Créée il y a quinze ans par Michel Bols, l'asbl Trait d'Union forme chaque année plusieurs dizaines de personnes peu qualifiées afin que celles-ci retrouvent le chemin de l'emploi.

Président de l'asbl précitée et président du CPAS de Wanze, Michel Bols affirme avoir opté personnellement pour la démission de l'ensemble de ses mandats. Selon d'autres sources, ce choix lui aurait permis d'éviter qu'une motion de défiance ne soit votée à son encontre à la suite des problèmes de gestion de l'asbl.

Michel Bols a assuré qu'il n'avait pas commis de faute pénale mais qu'il considérait avoir une responsabilité morale dans les difficultés de cette ASBL qu'il a fondée il y a 15 ans. "L'échec financier m'affecte personnellement. Il en va de même du sort des 17 personnes qui y travaillent et des stagiaires", a expliqué Michel Bols. Ce dernier regrette aussi les conséquences que la liquidation de l'ASBL aura sur la commune de Wanze, engagée dans une garantie à hauteur de 100.000 euros. Le bourgmestre de Wanze, Claude Parmentier, a quant à lui salué la décision prise par son président du CPAS. "Le collège communal respect ce geste et le salue. C'est un geste personnel et responsable", a déclaré Claude Parmentier.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK