Schaerbeek: des files pour le premier O'Tacos de Belgique

Le premier O'Tacos belge est situé rue des Palais à Schaerbeek.
Le premier O'Tacos belge est situé rue des Palais à Schaerbeek. - © Facebook - El Adil

Le premier O'Tacos belge a ouvert ses portes ce samedi. Le restaurant spécialisé dans le "tacos à la française" a accueilli ses premiers clients rue des Palais, à deux pas de la place Liedts à Schaerbeek. Une ouverture attendue par les aficionados de la chaîne, puisque celle-ci était régulièrement reportée depuis trois mois. Et il fallait s'y attendre: de longues files se sont formées aux portes du fast-food tout au long de la journée. Il devrait en être de même ce dimanche.

Déjà plus de 40 restaurants

O'Tacos, c'est une chaîne de restauration rapide fondée en 2007 qui compte plus de 40 points de vente en France et 10.000 clients quotidiens. Le plat roi, c'est le tacos à la mexicaine. Mais revisité à la française, avec une sauce fromagère et accompagné de frites. Un plat à l'évidence hypercalorique. Comme McDonald's, Quick ou Burger Quick, O'Tacos ambitionne une expansion similaire avec des implantations à l'international au travers de franchises.

A Bruxelles, le choix s'est porté sur une localisation dans un quartier populaire. Clientèle visée: les étudiants avec plusieurs hautes écoles toutes proches, des fonctionnaires (l'administration de la Cocof plus haut sur la rue des Palais), des navetteurs et des touristes de part la proximité avec la gare du Nord et de la place Rogier. La clientèle locale est également ciblée puisque les viandes sont certifiées halal. Enfin, O'Tacos sait aussi manier l'art du marketing: le restaurant sert un Gigatacos de plus de 2 kilos. La mode, chez les jeunes qui tentent de l'engloutir, c'est de poster sur le net la vidéo de leur exploit.

Buzz et bad buzz

En tout cas, le buzz autour du premier O'Tacos de la capitale a fonctionné à plein régime. Sur les réseaux sociaux, les commentaires ont été nombreux avant et au moment de l'ouverture. Mais le retard était dû à des problèmes d'autorisations, ont expliqué récemment les gérants à nos confrères de La Capitale. Aujourd'hui, tout est donc rentré dans l'ordre. Reste à savoir si le succès est au rendez-vous. Sur Internet, les premières critiques fusent notamment au niveau des prix (près de 10 euros le menu). Il faut dire que le quartier n'est pas en reste en matière de snacks-pitas où le prix du durum (la spécialité turque) ou de la mitraillette ne dépasse pas les 5 euros. Si comparaison n'est pas raison, l'iPhone d'Apple a aussi pu damer le pion à ses concurrents malgré des prix de vente supérieurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK