Le premier "Espace-Rencontre Mobile" a été inauguré ce jeudi à Tihange

Les "Espaces-Rencontres" sont des lieux d'accueil où des parents peuvent renouer le contact avec leur enfant, généralement placé par le tribunal de la jeunesse (photo d'illustration).
Les "Espaces-Rencontres" sont des lieux d'accueil où des parents peuvent renouer le contact avec leur enfant, généralement placé par le tribunal de la jeunesse (photo d'illustration). - © Belga, archive.

Le Centre d'Orientation et de Formation d'Amay a inauguré ce jeudi un "Espace-Rencontre Mobile", un camion spécialement aménagé pour servir de lieu de rencontre entre parents et enfants dont les liens sont devenus problématiques ou ont été rompus. Il s'agit d'une première en Belgique.

Une première car s'il existe onze "Espaces-Rencontres" agréés en Wallonie, un par arrondissement, il n'y en avait pas encore de mobile. Il s'agit de lieux d'accueil où des parents peuvent renouer le contact avec leur enfant, généralement placé par le tribunal de la Jeunesse. Des rencontres encadrées par intervenants sociaux.

Ce nouvel espace mobile devrait donc faciliter ces contacts, comme l'explique la psychologue Aline Deflandre: "La particularité du projet, c'est que nous allons essayer de nous rendre avec plus de proximité auprès des gens. L'idée est de mettre en place une égalité entre ruraux et urbains. Car si on habite en ville, on a plus d'accès aux services qui peuvent être proposés. Et un parent qui doit faire deux heures de trajet pour arriver jusqu'à nous aura donc plus de difficultés à rencontrer son enfant".

Un tel espace mobile pose toutefois la question de la discrétion mais cela a aussi fait l'objet d'une réflexion. Le camion n'ira pas stationner devant l'habitation des parents ou des enfants. "Il s'agit d'un camion, donc on ne peut pas se garer n'importe où, on ne peut pas aller n'importe où" souligne Ode Dernoncourt, psychologue attachée au projet. "Mais en même temps, il y a le besoin de la famille qui a des difficultés pour se rendre à un certain endroit. On va donc nous aller près de chez eux, mais on ne va pas chez eux. C'est important de le préciser. On ne va pas chercher l'enfant, je pense que parfois il y a des ambiguïtés à ce niveau-là. On va au plus près, en fonction de chaque situation".

Cet espace mobile de rencontre circulera principalement dans l'arrondissement judiciaire de Huy.

 

B. Alié

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK