Le plan mobilité à Bruxelles fait l'objet d'un recours en annulation au Conseil d'Etat

Plan de mobilité à Bruxelles fait l'objet d'un recours en annulation au Conseil d'Etat
Plan de mobilité à Bruxelles fait l'objet d'un recours en annulation au Conseil d'Etat - © Tous droits réservés

Trois associations bruxelloises de l'environnement ont annoncé jeudi avoir déposé le 28 janvier dernier un recours en annulation du plan de mobilité de la Ville de Bruxelles pour le centre de la capitale.Ce plan adopté par le conseil communal le 1er décembre dernier prévoit notamment la mise en piétonnier des boulevards du centre, un nouveau plan de circulation des véhicules à l'approche de la zone piétonne élargie, et la création de quatre nouveaux parkings souterrains, place du Jeu de Balle, place Rouppe, place du Nouveau Marché aux Grains et place de l'Yser.

Le recours ne vise pas le piétonnier mais le plan de circulation, et en particulier l'organisation d'un tracé en boucle pour les voitures autour du piétonnier, et surtout les nouveaux parkings dont le collège PS-MR envisage la construction par le privé.

Pour l'Atelier de Recherche et d'Action Urbaines (ARAU), Inter Environnement Bruxelles et son pendant néerlandophones, le BRAL, la modification induite par le plan de circulation pour le cadre de vie est telle qu'en regard des règles européennes, il devrait être soumis à une étude d'incidences préparatoire et à une enquête publique.

Le Conseil d'Etat devrait se prononcer d'ici un an sur ce recours qui a également été appuyé par huit habitants des différents quartiers concernés

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK